Archive for juin 2012

Haïkus, etc. Py – juin 12 – 1/2

21 juin 2012

Haïkus, etc. Py. Juin 12 – ½

°

un joggeur passe
rue de l’Écrevisse
1er juin pluvieux

°

(deuil :) à larmes égales ( ?)…

°

Dans la mesure du possible j’efface le « je » de mon haïku
(pour l’ « ouvrir » plus !…)
(/ le plus possible…)

°

(« Pyctionnaire » :)

L’ailéquilibre.
(Un en-avlan !, c’est la perte de l’ailéquilibre)

°

vent la lande

°

le palmarèstreint (= les résultats partiels.)

°

le bave-entre…

°

(des haïkus…)
… à la tords-moi l’nœud…

°

soutenir merdicus

°

un concert de corneilles
ce matin
incessant

°

clame calme

°

petits nuages bas
dans le ciel du soir
– où sont les cheminées ?

°

Lady-long-legs
(cf / Daddy-long-legs = « cousin ».)

°

vert
des feuilles de ginkgo biloba
tombées
– début juin

°

je pisse ma bière
– un corbeau crie

°

un martinet tout en haut de juin

°

l’insecte
fait le tour de l’assiette :
jambon cru – saucisse

°

Le coucou annonce-t-il
la fin de la pluie ?
Célébration de Juin *

* (Anniversaire F.É., 91 ans, Huisseaux-sur-Mauves)

°

la pluie
joue des marimbas
sur les persiennes
– courte nuit (de juin)

°

Bancs :
soit les gouttes
soit les gens

°

Le haijin (qui) cache son je…

°

s’échappant de leurs grilles
le parfum des troënes

°

d.p. (à suivre 2/2)

Publicités

Compte-rendu du kukaï du Marché de la Poésie

17 juin 2012

Place Saint-Sulpice (Paris 75006), le 16 juin 2012.

Bonsoir !

Sur le stand 517 (de L’iroli, entre autres,)
en présence de douze personnes, 24 haïkus ont été échangés.

°

Avec trois voix :

ailes du héron –
dans mes jambes souvenir
de l’orgasme

: isabel Asunsolo

jogging
ah ! l’agilité du merle
dans la flaque d’eau

: Lucia Supova.

Une coccinelle
sur la main de l’enfant
le bijou parfait

: Moniques Serres.

°

Avec deux voix :

Allongée
au pied des arbres –
vertige

: Valérie Rivoallon.

câlin du soir
sur le mur
son ombre portée

: Mériem Fresson.

Dix fois au jardin
pour le persil, pour le linge…
Pivoines en fleur

: Moniques Serres.

Minuit l’hiver
le bruit d’une scie
solitude

: Buson.

°°

Avec une voix :

Des gouttes de pluie
Le bruit des vagues de la mer
L’été commence

: Hiro Hata.

l’insecte
fait le tour de l’assiette :
jambon cru – saucisse

: Daniel Py

nuit d’été
un papillon blanc fend l’air
quelle fraîcheur !

: Philippe Bréham

sanctuaire shintô
sur le jardin les lanternes
dessinent le silence

: Philippe Bréham.

soulevant une roue
pou ne pas écraser un gendarme
– trottoir de Vitry

: Daniel Py

Sur ses lèvres
j’ai déposé mes soupirs –
frissons dans les reins.

: Patrick Fetu.

une tortue me regarde
— les pétales sur la surface de l’étang
la doublent

: Lucia Supova.

°

Le prochain kukaï de Paris aura lieu samedi 15 septembre, 16h30 au bistrot d’Eustache (probablement !).
Bonnes vacances, bel été à tou(te)s !

Daniel

haïku, etc. – Py – mai 2012 – 2/2

6 juin 2012

°

après-midi
une mouche décore
mon abat-jour

afternoon
a fly decorates
my lamp-shade

la mouche arpente
(tout) l’après-midi
la chambre

°

retirer l’épingle du « je »

°

un matin,
frémir
avec le mimosa

mimosart — l’ami Mozart…

°

(toutes voyelles :)

« du mimosa bleu »
« si tu radotes »
« beau tussilage »
« sirotes-tu là ? »
« beau pull marine »
« Lu Marine, oh ! »
(…)

°

petites peaux
du coin des ongles :
les petites douleurs
du tout du long de la vie !…

°

chaque fois que je le peux
je passe par le jardin *
des frères Druart,**
(haïjins rémois)

* aujourd’hui sans fleurs / ni soleil (Reims, 18/5/12)
** : René (1888-1961), et Henri (1902-1979).

°

de sous le portail,
violettes,
regardant la rue

from under the gate,
violet,
looking at the street

°

autour des panneaux électoraux
les oiseaux contents ?
– soir de mai

°

sur la mariée
des grains de riz
sur le nouveau président
l’orage

°

deux voisins de métro :
les mêmes chaussures
– sauf la couleur

°

trois hommes
(/ un haïku)
passe(nt) sur le pont

°

les si volubiles oiseaux
ce matin de fin mai

°

un voile noir
scintille au soleil
– école maternelle

°

traverse le banc
une fourmi
en passant par l’assis

°

un dur d’oreille,
c’est un peine-à-ouïr (?)

°

La tour Eiffel –
une femme,
une jambe devant l’autre

°

toute une rangée
de nains de fenêtre
(- fin mai)

°

cette nuit
les haïkus (:) géants
par rapport à l’insecte qui traverse

°

Le « printemps d’érable »
ou « l’écoeuranctite aigüe »
des Québécois

°

soulevant une roue
pour ne pas écraser un gendarme
– trottoir de Vitry

°
d.

Compte-rendu du kukaï de Paris (n° 68)

2 juin 2012

Résultats du kukaï de Paris (n° 68) du 2 juin 2012.

En présence de 13 personnes (dont quatre primo-participants, au nombre desquels Claire Châtelet (« Sprite »), Lucia Supova et son ami Martin, et Mme Hiro Hata (rencontrée lors de la conférence du haijin Irlandais Gabriel Rosenstock, au Centre Culturel Irlandais, à Paris, le 24 mai dernier), 39 haïkus ont été échangés.

°

Cinq ont obtenu trois voix :

araignée sur le mur
ne sachant que faire
je la suis des yeux…

: Philippe Bréham,

Fin de soirée –
Autant de bouteilles
que de confidences

: Gwenaëlle Laot,

poubelle du pub :
les gouttes de rosée
sur les bouteilles de champagne

: Daniel Py,

retour –
la poussière repose
sur mon lit

: Valérie Rivoallon,

et :

une tache noire
sur le poumon de ma fille –
soleil de printemps

: Michel Duflo.

°

Huit ont obtenu deux voix :

Brise légère –
l’ombre de la glycine
tremble à peine

: Bashô,

Entre pâquerettes
et violettes
la tondeuse hésite

: Gwenaëlle Laot,

essaim de lucioles
au bord de l’eau –
aucun bruit

: Philippe Bréham,

Hiroshima
la brise salée
des vacances à la mer

: Lucia Supova,

jeunes araignées –
les doigts du chiropracteur
sur mes vertèbres

: Michel Duflo,

Jour de labour –
Auréolé d’oiseaux,
Le tracteur avance…

: Danièle Georgelin,

obsèques –
un papillon passe
devant l’église

: Daniel Py,

tous les matins
dans le miroir
mon frère

: Gilbert Stern.

°

et parmi les huit ayant obtenu une voix :

marigot –
le clin d’œil
du crocodile

: Michel Duflo,

et :

neige profonde
le craquement de mes pas
augmente le silence

: Philippe Bréham.

°°

Le prochain kukaï aura lieu lors du Marché de la Poésie, Place Saint-Sulpice le samedi 16 juin à 18 heures (si le temps est favorable !). Rendez-vous au stand 517 ( : de Liroli !)

Vous n’oublierez pas, auparavant, de visiter le stand 304 (Éd. Eclats d’encre) où Lydia Padellec signera son dernier recueil, à 16h30

°°

Le kukaï de rentrée du kukai.paris a été fixé au 15 septembre, au bistrot d’Eustache, de nouveau, probablement !

°°

Merci à tou(te)s,
et à très bientôt !

Daniel