Atelier, lectures, signatures : les 2 premiers vendredis de mars

16 février 2015

Bonsoir !

le vendredi 6 mars :
– atelier haïku et senryû à 14 h 30
suivi d’une lecture de senryûs, haïkus, etc. extraits du recueil 
Fourmi sur ma jambe, de Daniel Py,
en présence de l’éditrice d’Eclats d’encre Sandrine Fay
+ signature (jusqu’à 19 h) :

à la librairie Pippa,
25 rue du Sommerard
75005 Paris
(M° Cluny-La Sorbonne)

+ lecture (à 17 h) et signature de la romancière Geneviève Roch (Le Guetteur halluciné, éd Eclats d’encre)
+ lecture à 18h et signature de la poète Eliane Vernay (Signes du rien, éd. Eclats d’encre)

le vendredi 13 mars :
de 14h30 à 19 h :
lancement de l’anthologie Trente haijins contre le nucléaire, éd. Pippa,
dans le même lieu

Les auteur(e)s sont chaleureusement invité(e)s
ainsi que leurs ami(e)s et connaissances
Les collations seront offertes sur place par la libraire-galeriste-éditrice Pippa : Brigitte Peltier!

Qu’on se le dise – … et que l’on y vienne !
;-)

Daniel

Radio Grand Ciel

9 février 2015

Bonsoir à tou(te)s !

Notre ami Christophe Jubien m’a interviewé ce matin sur Radio Grand Ciel (radio locale sur Chartres) pour son émission littéraire « La route inconnue » sur la poésie, et plus précisément sur le haïku. Nous avons donc parlé de Fourmi sur ma jambe (éd Eclats d’encre, 2015) et de Trente haïjins contre le nucléaire (éd. Pippa, 2015) entre autres !

Passages de l’émission : mardi à 14h30
et dimanche 23 février à 20 h sur :

radiograndciel.fr

et on peut aussi podcaster l’émission !

bien à vous !

Daniel

Résultats du 98ème kukaï de Paris, le 7 février 2015

8 février 2015

En présence de 21 haïjins, 43 haïkus ont été partagés.

**

Avec sept voix :

Chandeleur – / Le soleil atteint enfin / ta tombe
: Monique Leroux Serres.

**

Avec six voix :

dispute – / le dernier mot / à la lune
: Eléonore Nickolay.

**

Avec quatre voix :

Paris-Saïgon – / je cale mes rêves / entre deux ailes
: Christiane Ranieri ;

repas du SDF / livré à domicile – / quart de vin et de lune…
: Danièle Etienne-Georgelin ;

solitude / le robinet / goutte à goutte
: Cécile Duteil.

**

Avec trois voix :

chaque matin / ce type devant la glace / m’en souviendrais-je ?
: Philippe Bréham ;

D’une main / par la fenêtre ouverte / tâter le temps.
: Patrick Fetu ;

Soirée d’hiver / Se réchauffer au soleil / d’un carnet de voyage
: Monique Leroux Serres ;

Tombé sous mes yeux / un pétale de rose / capture l’instant
: Nicolas Lemarin.

**

Avec deux voix :

La pie-grièche chante à pleine voix /Il me manque / La suite à mon rêve.
: Hiro Hata ;

le vent glacé / à rebrousse-plume / pigeons de Montparnasse
: Dominique Borée ;

métro : / elle éteint ses chaussures
: Daniel Py ;

parfum de Jasmin / où l’âme des fleurs / reste le coeur des humains
: Sylvie Estève ;

tétons et boutons / Ah ! les reins cambrés / Vénus peut se rhabiller
: Sylvie Estève ;

Un banc au soleil / yeux fermés les mouettes / miaulent comme des chats
: Cécile Holdban.

**

Avec une voix :

Ballet aérien – / dans les flocons de neige / l’envol des flamants roses
: Danièle Etienne-Georgelin;

brouillard / le bus serpente / à l’aveuglette
: Marie-Alice Maire ;

Couloir du métro / un musicien fait le boeuf / pour manger
: Patrick Fetu ;

entretien annuel / félicitations du chef / pour licenciement
: Philippe Gaillard ;

Epiphanie – / tu seras mon roi / dit-elle
: Francis Kretz ;

fenêtres closes / les yeux du chat / grands ouverts
: Christiane Ranieri ;

Huiles essentielles / d’estragon dans le cou / – Tu sens la salade
: Monique Coudert ;

Matin d’hiver / Avec les canards la liberté / s’envole *
: Leila Jadid ;

* : écrit après l’attentat meurtrier contre Charlie-Hebdo, le 7 janvier 2015 ;

Matin glacial / le cri des oies encourage / le golfeur
: Marie-Alice Maire ;

obstinée / cette neige qui tombe / sous le cerisier en fleurs
: Philippe Bréham ;

passage clouté / coups de sifflet en rafales / deux voitures s’embrassent
: Philippe Gaillard ;

Saint-Valentin – / le chasse-neige / me montre son cul
: Minh-Triêt Pham ;

Sur le quai trempé / le voyageur et son double / Morosité
: Roselyne Fritel ;

« triangle d’hiver » * / au jardin tintinnabulent / les étoiles
: Eléonore Nickolay

* = un groupement d’astres…

**

Sans voix, mais remarqué :

elle trempe ses pieds / dans la mer froide – / plage du débarquement
: Minh-Triêt Pham.

**

la nuit tombe / entre les cornes de la vache – / Kaokoveld *
: Daniel Py

: je suppose que celui-ci n’a rencontré aucun écho, (en partie ?) à cause de ce dernier nom propre (ignoré de la plupart, je suppose) d’une province reculée de l’ Afrique-du-Sud-Ouest. Mais bon, faut essayer, ç’pas ?… !

*

Des livres, des recueils, de plus en plus nombreux, ont été proposés sur notre table…
D’autres viendront encore, lors du prochain kukaï (n° 99) du 7 mars prochain !

*

« Fourmi sur ma jambe »

2 février 2015

mon dernier recueil (de senryûs, brefs et haïkus, de 2005 à 2009) vient de sortir, aux éditions Eclats d’encre (www.eclatsdencre.com) : Fourmi sur ma jambe (au prix de 12 €)

Peu après l’avoir reçu, l’éditrice me fit part de cette appréciation :

« … un mélange de textes humoristiques, politiques, érotiques et ceux qui tirent plus vers le haïku. C’est cet équilibre qui me paraît intéressant ainsi que de garder des senryûs qui nous ramènent bien aux événements de l’année. »

Je vous en souhaite une bonne lecture, si vous avez l’occasion !

merci d’avance !

Daniel

Après Charlie

23 janvier 2015

*

Ils sont tous Charlie
je continue d’acheter
Siné Mensuel

*

Soutenir Charlie,
c’est bien ! Soutenir Siné-
Mensuel : encore mieux !

*

d.(21/1/15)

Charlie-Sarko

23 janvier 2015

Qui joua des coudes
sous Carla
pour émerger au premier rang ?
Charlie-Sarko

*

Il jouait déjà des épaules
Il joue aussi
des coudes !
(- Marche pour Charlie)

*

joué des coudes
pour être au premier rang
sur la photo de classe !

*

Après la photo de classe
il rentra dans son rang

*

Sarko, convenez-en,
est (une) source inépuisable
de senryûs !

*

A quelqu’un qui bouscule
dans une foule :
« Alors, on fait son Sarko ? »

*

Dans « Je suis Charlie »
ce que Sarko préféra
c’est le « Je »

*

« Ecrire
sans se mettre en avant »

: Sylvain Tesson.

*

o dieu(x) – 2)

23 janvier 2015

*

On t’envoie au paradis
avec une ceinture d’explosifs
– va faire sauter Dieu !

(14/1/15)

*

dieu est une orage

*

Les douze
de Charlie-Hebdo(s)
envoyés en S’y-rit ?

*

S’il faut croire,
que ce soit en autre chose
qu’en dieu(x) !

*

Couper l’espoir en dieu(x) !

*

Dieu
est (une) idée

qu’il s’évapore
ce sèm’la mort !

*

les bonnes idées de dieu ?

*

dieu,
franchement,
c’est plutôt une mauvaise idée !

*

dieu, le sens du massacré ?

*

Charlie,
ces anges
couillus

Charlie,
ces couillus angéliques !

*

séviteur

*

les martyrs des djihadistes :
puis dieu les fait sauter
sur ses genoux ?

*

pour eux
sacré
et sacrifié
sont de la même famille ?

*
(16/1/15)

o dieu(x)

23 janvier 2015

*

Tout attentat est odieux

– surtout s’il est religieux

*

Ils ont mouri

*

ô dieux cruels

hier(s)

demain(s)

Bannir les dieux !

*

Charpie – Hebdo

*

ce soir

la pointe d’une bougie

la flamme d’un crayon

à la fenêtre

(8/1/15)

la défaite des lumières ?

*

Trashédie

*

ce matin

du balcon mouillé

ramasser les restes de cire

de la bougie-Charlie

*

Aux semeurs de morts

aveugles

et sourds

nous faisons

un crayon d’honneur

*

Aux morts

pour le rire

nous a)dressons

un crayon d’honneur

(11/1/15)

*

Charlie – Sarko

23 janvier 2015

Marche pour Charlie –

à lui seul Sarko

est une caricature

d.(16/1/15)

Résultats complets du 97è kukaï de Paris :

18 janvier 2015

En présence de 17 personnes et cinquante-deux haïkus,
°
De ma tristesse / passée au peigne fin / reste une pellicule /
de Moniques Coudert,
a obtenu cinq voix.
°
métro – / un coeur contre / le mien /
de Valérie Rivoallon,
en a obtenu quatre,
°
ainsi que :
Théière brisée / la mémoire des tanins / rejoint la poubelle /
de Nicolas Lemarin.
°
Avec trois voix :
marche silencieuse – / elle remballe son sapin / de Noël /
: de Valérie Rivoallon ;
°
pas d’oiseau / sur cette branche / ce soir d’automne /
: Daniel Py.
°
Avec deux voix :
au Café de Flore / poètes lisant leurs textes / Dehors la pluie /
: Jean-Pierre Garcia ;
°
Descente de l’alpage / Tartiflette, vin blanc… / skis incontrôlables ! /
: Danièle Etienne-Georgelin ;
°
flaque de pluie – / toucher / l’arc-en-ciel /
: Minh-Triêt Pham ;
°
Jour des Rois – / L’horizon se pare / de pourpre et d’or /
: Isabelle Ypsilantis ;
°
La crue mange l’herbe / sur une île minuscule / un héron perdu /
: Monique Coudert ;
°
Nouvel agenda / commencer par relever / les jours fériés. /
: Patrick Fetu ;
°
photo noir et blanc – / mon père / plus jeune que moi /
: Minh-Triêt Pham ;
°
Soleil d’hiver / La chevelure blonde / du saule /
: Monique Lroux Serres ;
°
Soleil en berne – / comment oublier / les gyrophares. /
: Patrick Fetu ;
°
soleil rasant – / bien avant moi mon ombre / commande un café /
: Michel Duflo ;
°
sur la flaque d’eau / le reflet de mes bottes / touche le ciel /
: Nicolas Lemarin ;
°
trottoir pluvieux – / une boule scintille encore / sur le cadavre d’un sapin /
: Marie-Alice Maire
°
Avec une voix :
Atchoum ! Bergerac / Ma tirade du nez / dans la nuit déserte /
: Monique Coudert ;
°
jouant des épaules ? / Non : jouant des coudes ! / Charlie – Sarko /
: Daniel Py ;
°
lumière matinale / le ruisseau fait son lit / fraîches pensées /
: Véronique Arnault ;
°
Mélancolies / S’écoulent / Dans l’étoile filante. /
: Hiro Hata ;
°
Minute de silence – / Avant match, les petites rivales / s’appellent toutes « CHARLIE » /
: Danièle Etienne-Georgelin ;
°
pluie d’hiver – / la grimace du bonhomme / de neige /
: Eléonore Nickolay ;
°
silence oppressant / à l’entrée de la synagogue / je reconnais mon voisin /
: Marie-Alice Maire ;
et :
°
un immense crayon / – la nation en république / je marche donc je suis /
: Francis Kretz.
°
Notre prochain kukaï aura lieu le samedi 7 février à 15 h 30, bistrot d’Eustache !
°
Merci !
Daniel


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 33 autres abonnés