Quelques haïkus de Py dans Gong (n°38 à 49)

°
Gong 38 (mars 2013) :

le café
filtre sous la porte –
ta peau
encore froissée
par les draps

« 33 », « 33 »,
dites, docteur,
j’étouffe !
– vite une bière !
°
Gong 39 (juin 2013) :

scie –
l’arbre crie
un dernier crac

sérénité
même la scie du voisin
ne saurait l’interrompre

Sonotone :
mot de saison
pour haïkouphènes *

* : merci à…

twit ! twit ! twit !
ah, enfin un oiseau moderne !

le sifflet du train
de 6 h 30
ceinture l’horizon *

* : à Boucherville, QC.

le chant des essieux
chuintant sur les traverses
soir de septembre

décédée d’un AVC
à 33 ans,
cette pianiste –
fermer la radio
regarder les fleurs *

* : in la « Revue du tanka francophone » n° 18, fév. 2013.
°
Gong 41 (déc. 2013) :

dominant les ruines archéologiques
un nid de cigognes
délabré *

* + un haïga de Ion Codrescu.
°
Spécial Concours 2013 (Oct. 2013) :

les voisins
ce sont surtout
des mouvements de tissus *

* : 3e prix.

déménagement –
une coccinelle
sur le pare-brise

égouttant le quinoa,
la pluie
par la fenêtre
de la cuisine
°
Gong 42 (mars 2014) :

cette nuit
je te dis « je t’aime »
tu avais tes boules quies

pour s’embellir,
toutes les grimaces qu’elle fait
devant son miroir !

Fukushima fuit toujours :
un entrefilet
dans la presse
°
Gong 45 (Déc. 2014) :

Fin de visite
L’au-revoir prolongé
du jasmin
°
Gong 46 (mars 2015) :

le pour
le contre
la queue du chat

un haï/secoue…
torpille la torpeur
lacère la sérénité…
frappe sur le gong de notre crâne
°
Gong 48 (Sept. 2015) :

pesante
silencieuse
la cloche d’Hiroshima *

: au kukaï de Montréal, été 2010 ; in Kukaï, une aventure poétique d’André Vézina, Ed. David (QC)
°
les bandes blanches / du passage piéton / – son front ridé

Peux-tu me raconter une histoire drôle ? / me demande-t-elle / de son lit d’hôpital *

* : Carol, 1949-2020.

l’orange délicatement pelée, / le mendiant, goulu / la gobe

pour traverser la rue / le chat me laisse / la priorité

poissons et clients / de part et d’autre / de la vitrine

son parapluie / aux baleines retroussées / – la rondeur de ses fesses

Obama, / Prix Nobel / pour la paix en Afghanistan ?

l’église d’où mon père sortit / les pieds devant / à 15 heures

un beau jour de septembre / je m’en vais divorcer / – feuilles libres

devant un écran vert / une homme seul / comme un ballon

demande d’asile rejetée / un jeune sportif Kenyan / se suicide

Chaos en Irak / Chaos en Louisiane : / fusillades et pillages

promenade à la fraîche / sur le trottoir / des tentes de miséreux

= in Fourmi sur ma jambe, D. Py, Éd. Éclats d’Encre, 2015.
°
Gong 49 (Déc. 2015) :

sciant une branche morte du pommier,
quelques pétales *

* in La Vallée éblouie, Deuxième anthologie de haïkus du kukaï de Paris, Éd. Unicité, 2014.
°
FIN (des haïkus de Py dans Gong (n° 1-49 : oct. 2003 – déc. 2015.))
°°°

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :