Posts Tagged ‘isabel Asunsolo’

Compte-rendu du kukai.paris n° 79

16 juin 2013

En présence de treize (13) participants, 41 haïkus ont été échangés. 22 ont obtenu une ou plusieurs voix :

°

Avec quatre (4) voix :

parmi
les queues de roses –
ses orteils

: Valérie Rivoallon ;

et :

Vieille mare –
à l’ondulation des carpes
le corps frissonne

: Françoise Lonquety.

°

Avec trois (3) voix :

Cornet de cerises
dans une feuille de journal
Le monde attendra

: Monique Serres ;

débroussaillage –
le squelette du chaton
de l’été dernier

: Michel Duflo ;

matin clair –
la lune devient
fantôme

: Valérie Rivoallon ;

et :

ouvrant
les portes de l’église
un chant d’oiseau

: Paul de Maricourt.

°

Avec deux (2) voix :

Giboulées – l’escargot
une fois dehors
une fois dedans…

: Patrick Fetu ;

Sous l’avancée
d’un cinéma porno
l’aveugle s’abrite

: Danièle Georgelin ;

et :

un galop de chevaux
soulève le jaune
du désert
– crépuscule.

: Daniel Py

°

Avec une (1) voix :

Chat lové –
Le coin de son œil
surveille les enfants

: Danièle Georgelin ;

Ciel noir d’étoiles
Et encore plus loin…
Et encore plus loin…

: Gwenaëlle Laot ;

collé à sa feuille
ce petit escargot protège
mon olivier

: Philippe Bréham ;

Concert dans l’église –
La vieille dévote se hâte
vers (la) confesse

: Danièle Georgelin ;

debout à vélo
contre un mur
de mistral

: Daniel Py ;

Feu rouge raté…
La faute aux coquelicots !

: isabel Asunsolo ;

La lune luit
le téléphone sonne
vite – (les) décrocher.

: Françoise Lonquety ;

Loin de chez moi
je cherche la lune
parmi les lucioles

: Marie-Alice Maire ;

martinets
à siffle-ciel

: Daniel Py ;

plants de tomates –
un cd de Mike Brant
fait l’épouvantail

: Michel Duflo ;

Sur le lilas blanc
elle pose son petit nez
où deux punaises baisent

: isabel Asunsolo ;

Sur les ardoises
ascension irisée
d’un escargot

: Monique Serres ;

et :

une étoile morte
dans la mire du télescope –
se souviendra-t-on de moi

: Michel Duflo.

°

En première partie vente ou échange de recueils / essai :
« Haïkool » anthologie (éd.) L’iroli, présentée par isabel Asunsolo ;
« Bulles de musique » , de et par D. Py (éd. Pippa) + « La valise entr’ouverte », antho du kukai.paris (éd. Unicité) + « Aware » de Betty Drevniok (éd. Unicité) ;
« J’haïkuse » de et par Valérie Rivoallon (éd. Unicité),
et :
« Jour au petit point » de et par Monique Leroux Serres (éd. Pippa).

Rendez-vous fur donné au Salon des éditeurs indépendants samedi 22 et dimanche 23 juin, au Lycée Henri-IV, 23 rue Clovis, Paris 5è (renseignements : http://www.pippa.fr ) pour diverses découvertes (dont « Le haïku moderne en anglais » de George Swede, préfacé et illustré par Serge Tomé, éd. Unicité), dédicaces (et « happenings ») avec les éditions (entre autres) : AFH, Eclats d’encre, Gong, Kolam, Pippa, Unicité…

Notre dernier Kukai.paris avant grandes vacances estivales aura lieu le samedi 29 juin à 16h30 à l’Indiana Café, 33 rue Berger, 75001, M° Châtelet, Les Halles, Louvre-Rivoli.

Merci à tou(te)s !
et à (très) bientôt !

Daniel.

Publicités

Compte-rendu du kukaï du Marché de la Poésie

17 juin 2012

Place Saint-Sulpice (Paris 75006), le 16 juin 2012.

Bonsoir !

Sur le stand 517 (de L’iroli, entre autres,)
en présence de douze personnes, 24 haïkus ont été échangés.

°

Avec trois voix :

ailes du héron –
dans mes jambes souvenir
de l’orgasme

: isabel Asunsolo

jogging
ah ! l’agilité du merle
dans la flaque d’eau

: Lucia Supova.

Une coccinelle
sur la main de l’enfant
le bijou parfait

: Moniques Serres.

°

Avec deux voix :

Allongée
au pied des arbres –
vertige

: Valérie Rivoallon.

câlin du soir
sur le mur
son ombre portée

: Mériem Fresson.

Dix fois au jardin
pour le persil, pour le linge…
Pivoines en fleur

: Moniques Serres.

Minuit l’hiver
le bruit d’une scie
solitude

: Buson.

°°

Avec une voix :

Des gouttes de pluie
Le bruit des vagues de la mer
L’été commence

: Hiro Hata.

l’insecte
fait le tour de l’assiette :
jambon cru – saucisse

: Daniel Py

nuit d’été
un papillon blanc fend l’air
quelle fraîcheur !

: Philippe Bréham

sanctuaire shintô
sur le jardin les lanternes
dessinent le silence

: Philippe Bréham.

soulevant une roue
pou ne pas écraser un gendarme
– trottoir de Vitry

: Daniel Py

Sur ses lèvres
j’ai déposé mes soupirs –
frissons dans les reins.

: Patrick Fetu.

une tortue me regarde
— les pétales sur la surface de l’étang
la doublent

: Lucia Supova.

°

Le prochain kukaï de Paris aura lieu samedi 15 septembre, 16h30 au bistrot d’Eustache (probablement !).
Bonnes vacances, bel été à tou(te)s !

Daniel

Résultats du kukai.paris 57 du 17/9/11

18 septembre 2011

Bonjour !

En présence de 10 personnes, 32 haïkus furent échangés. Parmi les haïkus choisis, 1 haïku a obtenu quatre (4) voix :

sur le sable mouillé
l’orangé du soir
qu’emporte la vague

: Daniel Py.

8 haiku ont obtenu deux (2)voix :

bruit de plastoc – / le livreur de pizzas / sur un dos d’âne
: de Paul de Maricourt;

Corps séparés / aux frontières de l’aurore / chacun se retourne
: de Patrick Fetu;

De pierre et d’eau / mes pensées s’échappent / – chant des cigales
: de Lydia Padellec;

Embouteillage – / Balancées sur leur roseau / trois libellules
: de Françoise Lonquety;

entre deux eaux / la carpe centenaire / et mes souvenirs d’enfance
: d’Antoine Gossart;

L’élève distrait / s’évade / sur un rayon de soleil
: de Patrick Fetu;

Nuit en mer / la lumière des mâts / sous la voie lactée
: de Gwenaëlle Laot;

Plus forte / l’odeur de la rivière / avant la pluie.
: de Françoise Lonquety;

Vagues légères – / debout dans l’horizon bleu / ma petite mère
: de Lydia Padellec.


et 8 haiku ont obtenu une (1) voix :

au départ du train / sur le fil / le linge s’agite
: d’Antone Gossart;

Ciel noir / Courir plus vite / que les éclairs
: de Gwenaëlle Laot;

cinq ou six coussins / la chatte traverse la journée
: de Daniel Py;

Je m’endors / Bercée par le souvenir / d’un tour en voilier
: de Gwenaëlle Laot;

la lumière / accrochée aux tue-mouches – / brise du soir
de Paul de Maricourt;

l’étranger / face à la mer / compagnon de pensée
de Valérie Rivoallon;

qui de nous deux / fera le premier pas / lézard ?
: de Valérie Rivoallon;

et :

voisine sur Facebook / je lui pique ses pêches
: d’isabel Asunsolo.

Bravo et merci à tou(te)s !

Les résultats complets sont également consultables sur :
http://kukai.paris.free.fr/blog/

Notre prochain kukaï (58) aura lieu samedi 8 octobre à 16h au Presse Café 12/14
rue Thomas Mann 75013, métro BFM, lors du vernissage (simultané à
Mont-Saint-Hilaire (Québec)) de l(a double)’exposition de haïshas de Lise Robert
& Patrick Fetu qui durera jusqu’au 28 oct à Saint-Hilaire, et jusqu’au 31
octobre à Paris ! Bravo (et merci à eux !)
Lydia Padellec y présentera aussi le petit recueil de poèmes de votre
serviteur : ‘L’Arbre debout’, (avec gravures de Vincent Rougier) à ses éditions
de la Lune bleue !
(merci également à elle – et à Vincent !)

Bien à vous,
Daniel