Kyôbun aux doigts

Coeur d’instant

(pour aller au coeur de l’instant
: les mots courts – l’émotion grande !)

Ce ne sont justement pas les mots qui comptent mais le sens qu’ils pointent !
Le mot n’est qu’un doigt vers une lune !

Si c’est l’instrument qui joue,
Pourquoi ne joue-t-il pas dans son étui ?
Si la musique sort des doigts du musicien,
Pourquoi n’écoutes-tu pas les doigts ?

Su Dongpo
(cité par Daniel Odier, dans Chan & Zen Pocket 13856, p.81)

°

d.(16/4/10)

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :