‘Une mare cachée’ : anthologie moderne de haïku – 7/25

°

oboro kana ‘Ôshi’ no naka no chichi no koe

Yamada Mizue (f) (1926-) Leader du groupe de haïku Mokugo (« Langage d’arbre »)

brume de printemps
de ‘The History of Cherry’ *
sort la voix de mon père

* un livre écrit par son père, érudit renommé, récipiendaire d’une « Médaille Culturelle ».

°

haru no neko namae wa Natsume Kinnosuke

Tsubouchi Nenten (1944-)

un chat au printemps
dont le nom est en fait
Natsume Kinnosuke *

* Nom réel du romancier et haijin Natsume Sôseki. Sa première oeuvre de fiction Je suis un chat apparut sous forme de série dans un magazine de haïku édité par Kyoshi, en 1905.

°

shungyô ya shimasuso nami no sha o hiroge

Hara Kajô (m) (1908-1994)Leader du groupe de haïku Fûsetsu (« Vent et neige »).

aube de printemps
les vagues drapent d’une gaze de soie
les jupes d’une île

°

haru oshimu onsugata koso tokoshinae

Mizuara Shûôshi (1892-1981)

la statue sacrée
nourrit un désir de printemps
éternellement

: C’est l’oeuvre la plus représentative de M.S., fondateur et leader du groupe Ashibi (« Andromède japonais »). Considéré comme un des ancêtres du haïku japonais moderne.

°

torikumo ni namioto bakari Izumozaki

Miyashita Suishû (1913-1997) Leader du groupe de haïku Shunrei (« Pic de printemps »).

des oiseaux s’évanouissent dans les nuages,
seul le son de vagues rugissantes –
Izumozaki

: Les vagues violentes sont celles de la côte de la Mer du Japon, où se situe Izumozaki.

°

torikumo ni iru ôkata wa tsune no kei

Hara Yutaka (m) (1930-1999) Leader du groupe de haïku Kabiya (« La hutte du garde »)

des oiseaux s’évanouissent dans les nuages
cependant la scène semble partout
si ordinaire

°

kiri ni saku sabishisa shirite mizubashô

Udô Tôru (1920 -) Membre associé du groupe Ashibi

un mizubashô * –
ce qu’elle sait de la solitude
fleurissant dans le brouillard

* nom d’une grande fleur blanche, apparentée au « taro » (Lysichiton Kamtchatcense), qui s’épanouit au début de l’été.

°

hakumokuren shiroki hanabira idakiau

Tsuda Kiyoko (1920-) Une des leaders du groupe de haïku Kei, membre également de l’école de haïku de Yamaguchi Seishi.

fleurs de magnolia,
tous les pétales d’une blancheur immaculée *
qui se tiennent l’un l’autre

* Cette variété est le Magnolia liliiflora.

°

(A suivre, p. 75)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :