le Rien par Raymond Devos

 » rien… ce n’est pas rien ! La preuve, c’est qu’on peut le soustraire. Exemple :

Rien moins rien = moins que rien !

(…) Maintenant, si vous multipliez 3 fois rien par 3 fois rien : Rien multiplié par rien = rien. Trois multiplié par trois = 9. Cela fait : rien de neuf !

Oui… ce n’est pas la peine d’en parler !  »

: Raymond Devos, dans son sketch « Parler pour ne rien dire ». En livre de poche (5102): R.Devos Sans dessus dessous.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :