Posts Tagged ‘tourner’

patience

15 novembre 2009

°

Moucheron,
veux-tu quitter cette page
avant que je la tourne ?

– Prends ton temps !

°

d.(11/09)

Publicités

soleil –

4 octobre 2009

°

soleil –
la rue tourne

°

d.(3/10/09)

O.C.L.

23 juillet 2009

°
Il faut se préparer
à faire sa valise

et tourner le coin
de la partition

Le vent du départ
s’est levé
Larguons les amarres

les samares s’envolent
et passent
à la
postériorité

Allons, sois léger,
pour voyager loin

°
d.(23/7/09)

Migné-Auxances, 25/11/90

22 juillet 2009

°
9 heures sonnaient au carillon de la brume
Un fusil ajouta le dixième coup
– De quoi se plaignaient les corbeaux ?
Un coq ajouta sa touche à l’orchestration du matin
Quelques bruits humains : casserole
qu’on heurte dans le jardin,
porte qu’on ferme, rumeurs de voitures,
percussion de pas.
Seuls les arbres faisaient encore silence dans l’immobile du matin
Le coq réitérait son appel
une pie traînait le fardeau de sa queue
quelques gouttes bien rondes
sur une feuille à l’envers
Les voitures négociaient les virages
Vers les hauteurs les vents tournaient
– Il voulait s’éloigner des hommes
(difficile de leur échapper !) –

Odeurs d’humus –
Dans le jardin un ciré jaune
étranglé au cou
en guise d’épouvantail
Dedans la lumière
et l’homme assis attablé
de dos à la porte
regarde la télé couleur
Il est 9 heures passées de café
et les oiseaux joutent déjà de leurs instruments agiles
Le ciel aussi s’agrandit
s’approfondit d’un avion
Le jour / la lumière prend son relief
bientôt le rêve la brume et l’inconscient seront rejetés
glisseront de l’autre côté du globe

bientôt un ensemble de maisons
Chirico à portiques carrés
comme un décor d' »un-hol(l)y-wood » *
aux volets tous vert tendre
d’une horreur irréelle

* =  » forêt-profane  » ?

°
d.(Migné-Auxances, 25/11/90)

Haïkus/senryûs Py sept 00

19 juillet 2009

°

marée qui se retire / laissant les barques / penchées…

au bord de la route / quelques urubus noirs / déchiquettent un chien

(Ubatuba-Paraty)

dans le ciment / entre deux dalles / l’empreinte d’une patte de chien

pigeons de l’autre côté du toit / où toi et moi discourons / à doigts le corps

un petit ballon rose / tourne et joue seul / sur le trottoir

(rue Baron, Paris)

un nuage blanc / bouche / tout le bout de la rue

une mère / pour amuser son fils / poursuit les pigeons / de sa poussette

au bout de son sein gauche / son insigne de flic

entre les rails / au soleil / une cigarette fume / bleue

(Champ de Mars, RER)

°

d.(9/00)

aube 1972

19 juillet 2009

°

Tourne négresse lente la nuit

sa hanche aux pâles fièvres

de l’aube

Naît

un arbre

debout

°

d.(3/72)