Posts Tagged ‘Monique Coudert’

Compte-rendu kukaï Paris n° 82

15 octobre 2013

82 du 12 /10 /2013

En présence de dix-sept participants, 54 haïkus furent échangés. Un haïku obtint 4 voix, 7 en obtinrent trois, 4 en eurent deux, et 18 en obtinrent une.

°

Avec 4 voix :

solitude –
j’invite mon ombre
à entrer

: Michel Duflo.

°

Avec trois voix :

Début d’automne –
Dans ses yeux le même bleu
qu’autrefois

: Isabelle Ypsilantis,

Deux fils d’argent :
l’araignée d’un arbre à l’autre
trace l’horizon

: Danièle Étienne-Georgelin,

Fin des vendanges –
le saisonnier repart
à pôle emploi

: Marie-Alice Maire,

La petite vieille
derrière sa fenêtre
parle aux nuages

: Patrick Fetu,

lit défait –
l’oreiller
sur l’oreiller

: Paul de Maricourt,

Raisin pressé –
Le goût acidulé
de l’enfance

: Isabelle Ypsilantis,

une araignée grimpe
sur l’ombre de l’échelle –
soleil d’automne

: Michel Duflo.

°

Avec deux voix :

Au cri des oies
se mêlent ceux des enfants
– départ et rentrée

: Patrick Fetu,

Canapés de luxe
Un couple SDF s’installe
devant la vitrine

: Danièle Étienne-Georgelin,

pleine lune
au-dessus du cyprès –
un i

: Bernadette Becker,

rouge vermeil –
au bord de ses lèvres
l’éclat d’un baiser

: Bernadette Becker.

°

Avec une voix :

Au fond de ma poche
ce galet poli
depuis tant d’années

: Patrick Fetu,

Au milieu du marasme
Des grenouilles, un panneau
Calme et prudence

: Noémie Guibert,

caisse –
la coccinelle n’a pas
de code barre

: Valérie Rivoallon,

crac crac crac
crac crac crac crac crac –
les doigts du voisin

: Valérie Rivoallon,

Dans son cartable neuf
le sac de billes
de sa mère

: Lydia Padellec,

Des montgolfières s’élèvent
au-dessus de la Loire
puis la pleine lune

: Daniel Py,

Jeudi soir
Mon voisin lit
Le journal du dimanche

: Oriane Oberndorfer,

journée à la plage –
des soldats en plastique
à l’assaut du blockhaus

: Michel Duflo,

Il pleut des cordes –
Réfugié sous la gouttière
Un chat de gouttière.

: Isabelle Ypsilantis,

La petite fille
ne sourit pas à ses grimaces
tristesse du clown

: Monique Coudert,

les tipules
sans fin
lissant l’eau

: Daniel Py,

nuit d’automne
des feuilles courent
sur leurs mains

: Daniel Py,

parc zoologique –
du tigre ne voir
qu’un chemin de ronde

: Paul de Maricourt,

Photo de classe –
le nom de mon petit voisin
oublié

: Lydia Padellec,

Pie yin-yang
dans le vert cru
du saule

: Monique Serres,

sieste de papa –
le placard
aux cravates

: Paul de Maricourt,

Sous-bois brumeux –
L’odeur du champignon
Mon père absent

: Danièle Étienne-Georgelin,

Sous les cymaises
Un cygne blanc traverse
Une nature morte

: Roselyne Fritel.

°

Notre prochain kukaï aura lieu le samedi 16 novembre à 16 heures, au bistrot d’Eustache, 33 rue Berger, 75001 Paris,
entre l’assemblée générale de l’AFH le matin, et le « repas des 10 ans de l’AFH » le soir !

°

Le kukaï « extraordinaire » suivant, organisé par Laurent (Seegan) Mabesoone, aura lieu dans Paris, en présence des membres du Seegan Kukai : Shigeru Oobayashi, Fumiko Usuda, Guso Yamaura, Kazuko Okumura, Teru Utashiro, et Tami Kobayashi ; de Monique Leroux-Serres, invitée par le cercle Seegan ; de sept membres du kukaï de Paris, et de sept membres du Haikukai de Paris, le 7 décembre prochain. Il sera également suivi d’un dîner.

°

À bientôt donc !
Daniel

°

Publicités

Compte-rendu du kukaï de Paris n° 73 du 8/12/12

9 décembre 2012

Compte-rendu kukaïdeParis n° 73 du 8 décembre 2012

Bonjour

En présence de onze personnes, quarante (40) haïkus ont été échangés.
13 d’entre eux obtinrent une voix,
13 également, deux voix,

et un, 4 voix :

Il a parfois un chien
Le promeneur – Parfois non.
Matin de brouillard.

: Monique Serres

Avec 2 voix :

après ce jour là / elle se cachera au bain – / une goutte de sang

: Françoise Lonquety

ciel couleur pastel / la neige immaculée / entre les rails

: Lydia Padellec

Coucher de soleil – / Sur son lit d’hôpital / Mon père s’éteint

: Danièle Étienne-Georgelin

courses de Noël – / cherchant l’inspiration / au rayon lingerie

: Michel Duflo

Dans le seau d’eau / L’enfant essaye d’attraper / La lune *

: Danièle Étienne-Georgelin

* : d’après une scène du film « Miel » de Semih Kaplanoglu, 2010.

deviner l’hiver / par la fenêtre embuée – / cuisson du riz

: Michel Duflo

église déserte – / mon âme hésite / à y entrer

: Michel Duflo

Entre deux avions de ligne
la ponctuation
d’un café noir.

: Monique Serres

Je compte sur mes doigts / Les déceptions de l’année – / Mains grandes ouvertes

: Monique Serres

Jogging dans le parc / Une vieille corneille / Ses pas aussi lourds que les miens

: Martin Dinga

la Valse de Satie / le crayon de l’écrivain / s’arrête et danse

: Philippe Bréham

toujours arrêté / en rase nulle part — */ la demi-lune gonfle

: Daniel Py

* : « expression-valise » constituée des expressions « en rase campagne » et « au milieu de nulle part ».

une moitié de la lune / au-dessus des toits / et l’autre ?

: Lucia Supova

Un peu plus fort / le cri des enfants dans la cour – / première neige

: Lydia Padellec.

°

Nos prochains kukaï du K.deParis pour 2013 ont été prévus aux dates suivantes :

19 janvier
16 février
23 mars
13 avril
18 mai
15 juin (ou 8 ou 22).

°

Bonnes fêtes de fin d’an à tou(te)s !

Daniel

°

PS : Monique Serres, du kukaï de Paris, et du En-kukaï (initié par Mme Madoka Mayuzumi lors de son séjour à Paris en 2011-12) nous invite à la prochaine séance du En-kukai, qui se tient lui aussi au bistrot d’Eustache, et aura lieu le mercredi 9 janvier à 17 h 30. Pour ce faire, il est besoin d’envoyer un haïku « libre » et un haïku sur le thème de « premier ».
Monique nous en communiquera plus prochainement à ce sujet !

merci à toutes et à tous
et meilleurs voeux renouvelés !

D.

De Monique Coudert, in son haïbun « Le voyage au Japon »

17 octobre 2011

Haïkus de Monique Coudert,
(+ une « réflexion »),
extraits de son haïbun « Le voyage au Japon », (Nov.2008) :

°°°

Je tangue sur terre
le Japon a mal arrimé
son plancher sur la mer

°

La navette du taxi
tisse dessus dessous
des lacets d’autoroutes

°

On ne voit pas bien
le clown blanc sur les cailloux blancs
du jardin Zen

°

Si les fleurs volaient
autour des papillons
ça changerait quoi ?

°

« pensée et crayon s’incarnent en ligne directe »

°

Dans la maison carrée
où caser mon âme ronde
comme la lune ?

°

Disparaître ?
Laissez-moi être
un petit érable blanc

°

Pavillon d’argent
ourlé de pensées roses
à mi-novembre

°

Le cri du corbeau
déchire le ciel en deux
pour libérer un nuage

°

Quand l’érable tremble
une pluie d’étoiles rouges
vole jusqu’à moi

°

Venir de si loin
pour se perdre à jamais
dans la beauté

°

Ô Bouddha de 500 tonnes
serait-ce trop te demander
de me rendre plus léger ?

°

Dialogue en boucle
entre le sable sec
et le flot du bassin

°

J’ai vu des chiens pisser
sur des nains cuisiniers
bouddhas en tabliers

°

Roulés par la mer
cargos et containers
murmurent Osaka

°

Des ponts qui tricotent
la rue par dessus dessous
j’y danse des claquettes

°

Je tire les draps silence
un enfant dans ma tête
esquisse un geste d’adieu

°

La grêle d’Osaka
m’a glacé les sangs
au secours Maman

°

Revenue du bout du monde
celle qui marchait sur la tête
c’était moi

°°°

Résultats du kukaï de Paris n°55, du 11 juin 2011

11 juin 2011

°
En présence de dix participants, 34 haïkus furent échangés. 17 d’entre eux obtinrent une ou plusieurs voix.

°
Avec cinq voix :

Entre chaque fleur
le silence
d’un papillon

de Lydia Padellec;

Portière ouverte
Dans chaque repli de l’air
L’odeur de la mer

de Gwenaëlle Laot.

°
Avec trois voix :

duvets sur la plage
notre auberge
quatre étoiles

de Cécile Duteil
.

°
Avec deux voix :

Au son du piano
Elle tourne, pique et remonte
La vague de passereaux

de Danièle Georgelin,

Du repas d’hier
quelques miettes sur la table
et un rond de vin

de Patrick Fetu,

Sa main ridée
derrière la fenêtre –
Fin de la visite

de Patrick Fetu.

°
Avec une voix :

au loin
pas de merveilles
juste à mes pieds

de Valérie Rivoallon,

bruine
le sourire de la vieille
derrière les barreaux

de Valérie Rivoallon,

Cinéma d’quartier –
traversant l’écran jauni
l’araignée galope

de Françoise Lonquety,

Cloches de l’église
Dans la ville
L’écho des champs

de Gwenaëlle Laot,

Conversations
Croisées dans le métro
Vivement La Muette

de Monique Coudert,

Dans les tournesols
Biches cachées au crépuscule
Toutes les têtes vers l’ouest

de Danièle Georgelin,

doublée par deux trottinettes
la péniche

de Paul de Maricourt,

la glycine fleurie :
l’odeur
de la voiture qui démarre

de Daniel Py,

la vieille en mini jupe
ses jambes cerclées de caniches

de Paul de Maricourt,

les oiseaux
sifflent les jardiniers –
mi-mai

de Daniel Py,

Odeur de poisson
Un garçon dans le train
lit un manga

de Monique Coudert.

°
Nous avons accueilli pour la première fois Eunya, amie Coréenne de Gwenaëlle, et un de ses tout premiers haïkus en français :

la pluie printanière
les bourgeons deviennent des feuilles
l’été commence en moi

(N.B. Dans le cycle saisonnier extrême-oriental, les bourgeons sont symbole du printemps; les feuilles, de l’été; les feuilles tombantes, de l’automne; et les racines, de l’hiver.)

°°

Notre prochain kukaï (n°56) aura lieu le samedi 2 juillet. Il reste à définir le lieu (probablement au Bois Dormoy, près du métro La Chapelle – dans le nord de Paris) et l’heure (dans l’après-midi). Je suis en pourparlers avec Pascale Desmazières pour la co-organisation de l’événement. Pascale est la coordonnatrice de la revue des Xérographes ( Voir : http://xerographes.free.fr ).

Après les grandes vacances, le kukaï (n°57) reprendra soit le 10 soit le 17 septembre ;
pour le kukaï suivant (n°58), nous accueillerons la québécoise Jeanne Painchaud, qui aura carte blanche en deuxième partie de réunion. La date n’en est pas encore fixée, mais ce sera vraisemblablement le 8 octobre…

°

résultats partiels du 41ème kukaï de Paris

29 mai 2010

Bonsoir !

cet après-midi, en présence de 10 personnes (+ Pierre, fils de Paul) s’est tenu notre 41ème kukaï de Paris, au bistrot d’Eustache habituel. Sur les 37 haïkus échangés, 23 ont obtenu une voix ou plus :

Avec 4 voix :

Premières chaleurs
Les jardinières aux balcons
Gouttent sur les passants

de Gwenaëlle Laot

°

Avec 3 voix :

aujourd’hui iris
rime avec cuisses
jardin de Pentecôte

de Daniel Py

+

fenêtre à carreaux
les 8 tronçons
du peuplier

de Paul de Maricourt

+

le frelon myope
sur la fleur en plastique
au cimetière

de Monique Coudert

+

Radio allumée.
Faisant le tour de la cour
un sac plastique

de Cécile Duteil

+

Soir d’été au téléphone
Avec mes parents
Les oiseaux

de Gwenaëlle Laot

°

Les résultats complets sur le blog du kukaï de Paris :
http://kukai.paris.free.fr/blog/

Merci !

prochains kukaï :
n° 42 = sam 12 juin
n° 43 = sam 26 juin

prochain Renku (n° 2) : samedi 19 juin

amicalement,

daniel