Posts Tagged ‘mai 2012’

Haïku, etc – Py – mai 2012 – 1/2

17 mai 2012

°

dans tous les coins de la ville
les étals de muguets
fleurissent

°

sur le banc de la gare
des gouttes
assises

°

(Sarkozy) :

la Saccagite aigüe du petit président

(la saccagitation / la Sarkagitation…)

marre de sa col-labeur-ration
/ de sa collaberration !

il nous martèle
sans (fau)ciller
que le travail…
(bla bla bla)…

: over-sarkoze !

la fuite en avant
du président
qui devrait sortir
de son impéritie…

(S. :)

l’art
de retourner
toutes les valeurs,
tous les mots,
l’art d’aller pêcher à tous les rateliers
extrême-droite, gauche,
le retournement de toutes les vestes !

« Travail »
((famille)), « Patrie » *
on dirait un retour
aux heures les plus sombres
de (l’histoire de) la France !

* selon N.S.

Il dit
pour l’avenir
exactement
le contraire
de ce qu’il a fait
pendant 5
voire 10 ans !

Supermenteur !…

°

mon principal souci
en poésie / en haïku :
couper les vers

couper les vers
selon le/les rythme/s

°

330 ans – °
le vieil étang :
pas une ride !

(cf Salim Bellen, Tierra de Nadie n° 23 :
« vieil étang / le temps cependant / ne le ride pas »)

° le « furu ike ya » de Bashô, datant de 1681-2 (printemps).

°

2 solitudes ? :
le même insecte,
le même « poète »
autour d’un ordinateur

l’insecte
au bord de l’ordi
et moi
dedans

°

le bref,
c’est l’avenir !

°

(à) chacune de ses élèvres…

°

l’esquisse de l’esquive…

qui est-ce qui
esquive ?

(: débat télévisé du 2/5/12)

°

sur la voiture noire
le rose
des fleurs de marronniers

°

(haïku ? :)

quand les excités du « beau »
calent…

°

1er mai
au milieu de l’avenue
il rollers

°

la récidive
le récit d’Yves

°

communau(x)-tari / t’as ri (?)
/ t’a pas ri (?)

°

(insomnie :)

regardant
du temps
passer

°

un chewing-gum
dans l’oeil du candidat –
veille d’élection

°

sous sa capuche
– banlieue

°

v’la d’l’art !…

°

(à mon amie :)

« envoi du message en cour
(-be)s »

°

(c)raie blanche

°

il faut faire
tourner la baraque
tourner la bourrique

°

Tension
entre (les) deux tours
« Man »° attend

° = « on »

°

à défaut d’être ambitieux,
il était ambidextre

°

les cônes roses
des marronniers au carré

(Avenue de la Victoire, Orly)

°

bientôt feu le petit président
arrogant – méprisant

À qui gagne – perd !

°

Élargir ! :

La direction du haïku, c’est :
de mon dentier
au monde entier !…

(et pas l’inverse !)

°

I scream / je crie – glâce ! / ice-cream

°

le plat déteint

°

ouligot
(et alipo(t)

les aligo-éléments…

°

le petit président
sortant
en grandes pompes

N.S.,
président sortant (de ses gonds ?)
de la République Française !

Avec Sarko,
l’exemple
vient d’en bas !

°

rose
le papier-toilettes

roses
les fleurs de marronniers
dans l’avenue

rose
dimanche
?
: l’arroser !

enfin vaincu ?

Le vaincu
à la rame
sur le lac
calme…

°

la fille du rasoir (?)

°

intestinfesté (…)

°

les yeux encore humides
de l’évocation du décès de Salim,
nuages dans le ciel du soir

°

roses
les cônes fleuris
des marronniers
– la couleur du soir

élections –
le rose
des fleurs de marronniers

°

la nuit étAlée

°

soulagement :

l’air
plus léger
à respirer

les rich’cons
vont-ils se casser ?

°

un minuscule insecte
longe ma page
– 3 heures du matin

°

Le haïku
n’est pas une (haï)-couverture
que l’on ramène à soi,
c’est une (haïk)-ouverture
de
soi
(vers l’extérieur !)

°

« Merci, peuple de France » °
dit-il
avant de tourner talonnettes

– pas sûr que le « peuple de France »
lui rende la pareille !…

° , titre Le Monde, ce 7 mai 2012.

Tourner Sarkasaque / (tourner Sarkozaque ?)

°

chat noir assis
devant l’affiche
« Ne pas frapper
à la fenêtre »

(rue Lamarck, 75018)

°

les cris des grenouilles
tout autour du lac
– soir d’élection

ou :

soir d’élection –
les cris des grenouilles
tout autour du lac

à la place du paillasson
un rectangle d’eau –
le nouveau président a été élu

odeur d’herbe fraîche
le nouveau président

laboratoire
électoral :

La vérité sort de l’ur(i)ne…

l’un peu plus grand président
sortant
le plus petit…

°

N’écrire
que le COEUR

(le reste est
DÉPOUILLE)

°

8 mai –
des « hélicoptères »
descendent dans le jardin

°

(Le) Buisson
aux orties,
l’uFmNp
dans les choux !

°

un pille-grains

°

sa valise s’en va
vivre sa vie
– wagon de métro

(cf Paul de Maricourt)

°

Étaler, oui,
étaler le temps
qu’on nous rogne,
(qu’on veut nous rogner
– à travailler…)

°

les feuilles des lauriers
luisent sous les lampadaires –
demain l’enterrement de la marraine

obsèques…

concert
le lendemain de l’enterrement
: le même costume

°

le geste juste…

°

gin(m)embre…

°

la tige se détend :
la neige tombe

°

un emballage
monte sur le trottoir
– 12 mai

°

une porte miaule

°
(haïbun (?) au Gouvernement Français :)

au dos de ses calculs de frais, ce haïku :

lucioles voletant
sur son visage
– matin de neige

(–> 14/5/12)

°

l’heure est grave
le ré aigu

ciré
récit

°

s/él/ectionné

°

(de « a » à « z » :)

Au milieu de mon message
l’insecte
sur la touche « z »

°
(à suivre : 2/2)

Publicités