Posts Tagged ‘La valise entr’ouverte’

Compte-rendu du kukaï de Paris n° 76

17 mars 2013

Compte-rendu du kukaï (# 76) du 16 mars 2013.

En présence de 11 (puis 12) personnes (dont 3 nouvelles), 29 haïkus ont été échangés.
24 d’entre eux ont obtenu une voix – ou plus :

°

Avec 4 voix :

Arbres élagués –
leurs moignons torves
griffent le brouillard

: Danièle Étienne-Georgelin ;

dans la penderie
trois gants
de la main gauche

: Daniel Py ;

et :

Juste assez de neige
pour écrire leurs noms
– deux amoureux

: Patrick Fetu.

°

Avec 3 voix :

Comme il penche
le panneau « Sens interdit »
– rires d’enfants

: Paul de Maricourt ;

un monument
tout neuf
dans le village
un peu mort

: Daniel Py ;

et :

Un trait de pinceau –
Naissance d’un saule
sur la toile

: Isabelle Ypsilantis.

°

Avec 2 voix :

aquagym :
juste au niveau de l’eau
son rire en canard

: Daniel Py ;

Comme un air d’opéra
dans la cuisine –
Tournedos Rossini

: Minh Triêt Pham ;

Concert de printemps
Les chaussettes du violoniste
En laine

: Gilbert Stern ;

Étrange rencontre –
Des bouddhas sur le rivage
roulés par les vagues *

: Isabelle Ypsilantis ;

* Île de Putuoshan, Chine.

fumette –
toute la nuit
le voisin hilare

: Valérie Rivoallon ;

Île Pisse-Vinaigre *
un charivari de bernaches
débarquées sans papiers

: Roselyne Fritel ;

* Champigny-sur-Marne, (par le RER A !)

premier kukai –
il est temps de me mettre
au sport d’équipe

: Minh Triêt Pham ;

et :

Rousse à souhait
la feuille sèche dévale
la Promenade des Anglais

: Roselyne Fritel.

°

Avec 1 voix :

Chutes de neige
La maison de campagne
Enfile son écharpe

: Oriane Obendorfer ;

Concert de printemps
Les pantalons du premier violon
trop courts

: Gilbert Stern ;

Givre sur la vitre –
Goût de miel et de citron
sur les papilles

: Isabelle Ypsilantis ;

La pluie
sur sa frimousse
épouse ses larmes.

: Patrick Fetu ;

meurt un tournesol
sur le bord de la fenêtre –
crépuscule d’automne

: Minh Triêt Pham ;

noir total –
seul le silence ose
y pénétrer

: Valérie Rivoallon ;

Poète des rues
entre deux verres
il en déclame d’autres.

: Patrick Fetu ;

sous
sa poitrine – son cœur
immobile

: Valérie Rivoallon ;

Temps glacial
les hérons à leur poste
de l’eau à mi-jambe

: Roselyne Fritel ;

et :

Une bicyclette
dans le brouillard épais,
sa musique va…

: Danièle Étienne-Georgelin.

°°

Quelques livres y ont été vendus/achetés :

La Valise entr’ouverte’ ( : 1ère anthologie du kukaï de Paris)
Aware – Une introduction au haïku’ (de Betty Drevniok)
Tierra de nadie’ (de Salim Bellen),
tous trois aux éditions Unicité.

Quelques projets de publications prochaines (avril – juin 2013) ont été évoqués :

– ‘Le Singe renifle en décembre – et autres textes’ : Haïbuns de Salim Bellen, éd. Unicité- Afah (avril 2013);
– ‘Enfansillages 2’, éd. Unicité (mai 2013);
– un recueil de haïkus de Valérie Rivoallon, éd. Unicité (mai 2013);
– ‘Le Haiku moderne en anglais – et autres haïkus de George Swede’, illustrations de Serge Tomé, éd. Unicité (juin 2013);
– ‘Fleurs du Silence’ haïkus de Philippe Bréham, éd. San (avril 2013);
– Un recueil de haïkus de Monique Serres, éd. Pippa (mai 2013);
– un recueil de haïkus (autour de la musique) de Daniel Py, éd. Pippa. (juin 2013)

: un riche printemps haïkiste en perspective !

°

Nos prochaines dates pour le kukaï de Paris :

6 avril,
18 mai,
8 juin,
29 juin.

°

Merci à tou(te)s !

Daniel.

°

Publicités

Compte-rendu du kukaï de Paris # 47 – et + !

29 novembre 2010

Bonsoir !

°°°

I)

En présence de 23 personnes (dont Madoka Mayuzumi, notre poétesse invitée et Keiko Rossignol, sa traductrice) assemblées au bistrot d’Eustache, samedi dernier, 29 haïkus ont été échangés,
cinq ont obtenu une voix,
cinq ont obtenu deux voix,
six ont obtenu trois voix,
un a obtenu quatre voix,
un a obtenu cinq voix,
et trois ont obtenu sept voix :

Dans mes vêtements de prison / aux manches trop courtes – / j’ai l’air innocent /
, de Hashimoto Mûdo (1903-1974) * ;

Rien que les étoiles / Et le bout incandescent / D’une cigarette /
, de Michel Duflo ;

et :

Vent d’automne – / de ce que voit le coq / je ne sais rien /
, de Katô Shûson (1905-1993) * .

* extrait de « Le Poème court japonais d’aujourd’hui » NRF Poésie/Gallimard, 2007.

la suite sur notre blog du kukaï de Paris :
http://kukai.paris.free.fr/blog/

°°°

II)

Mme Madoka Mayuzumi ayant exprimé le voeu de revenir à une prochaine réunion de notre kukaï, nous recherchons des dates pouvant lui convenir en janvier ou février 2011 !

°°°

III)

Contrairement à ce qui avait été annoncé, il n’y aura pas kukaï samedi 11 décembre, mais nous nous retrouverons dimanche soir 12 décembre, à partir de 18h30, pour la présentation – et première vente – de l’anthologie des haïkus des 4 « premières » années du kukaï de Paris : « La valise entr’ouverte », en présence des compilateurs Paul de Maricourt et Daniel Py, et de l’éditeur François Mocaer (Éd. Unicité).

Il y aura une probable lecture de certains de ses textes – et ceux qui voudront en profiter pour dîner sur place le pourront !
(réservation souhaitée pour connaître le nombre de dîneurs, afin de transmettre l’info au bistrot d’Eustache !)

merci !

bien à vous tou(te)s !

daniel