Posts Tagged ‘Hekigodo’

 » Windows  » – Seisensui et Hôsaï – Stephen Wolfe

30 juillet 2010

Seisensui et Hôsaï

Pour comprendre entièrement la poésie de Hôsaï, il est essentiel de savoir quelque chose du poète qui l’influença grandement : Ogiwara Seisensui (1884-1976). Le disciple novateur de Shiki, Hekigodô, fut le professeur de Seisensui.
C’est Hekigodô qui le premier rompit avec la voie du haïku selon Buson et institutionnalisa les changements qui seront discutés en détail dans la section traitant du haïku de forme libre.En 1911, Seisensui commença la publication d’une revue de haïkus nommée Sôun. C’était un journal révolutionnaire qui publia nombre des versets expérimentaux de Hôsaï.
En 1912, première année de l’ère Taishô, Seisensui se sépara de Hekigodô à cause de la question des  » kidai « , les références saisonnières. Seisensui croyait que les  » kidai « , appelés parfois  » kigo  » n’étaient pas nécessaires à la composition des haïkus. Hekigodô n’était pas prêt à accepter cette position, et ceci résulta en leur séparation.
Seisensui était un écrivain prolifique de critique littéraire, de théorie poétique et de nouvelle orientation du haïku. Cependant on considère que ses critiques et ses théories ont plus d’importance que sa poésie. En tant qu’éditeur de Sôun, il ouvrit un nouveau monde de haïku expérimental qui se propagea rapidement durant l’ère Taishô au Japon.
La vie de Seisensui, contrairement à celle de Hôsaï fut confortable et stable. Sa poésie est d’un contenu relativement traditionnel et manque de la force nécessaire pour nourrir ou justifier le changement radical de la forme. Cependant l’influence de Seisensui à propos de la forme se combina avec les intenses visions poétiques de deux poètes : Ozaki Hôsaï et Taneda Santoka

Stephen Wolfe

…/…

Hôsaï et Santoka

(next).

Le 5/7/5 par Hekigodo (1917)

22 juillet 2010

 » Tout essai arbitraire de composer un poème dans le moule syllabique de 5/7/5 sera préjudiciable à la fraîcheur de l’impression et tuera la vitalité de la langue  »

Hekigodo (en 1917).