Posts Tagged ‘Haiku p.586-91’

12 HAIKU de printemps – Blyth – p.586-591

27 janvier 2011

°
(p.586 :)

fumi wa ato ni . ume sashiidasu . tsukai kana

Kikaku

Le messager :
il offre la branche de fleurs de prunier
puis la lettre

ume chirite . sabishiku narishi . yanagi kana

Buson

les fleurs de prunier tombées,
comme est solitaire
le saule !

°
(p.587 :)

shiraume ya . kaki no uchisoto ni . koborechiru

Chora

fleurs blanches de prunier;
à l’intérieur, à l’extérieur de la haie,
elles tombent et s’éparpillent

chiru tabi ni . oi-yuku ume no . kozue kana

Buson

avec chaque pétale qui tombe,
les branches du prunier
vieillissent

ume chiru ya . sôdô ni hiwo . tomoshiyuku

Gyôdai

allant allumer les bougies
dans le temple couvert de chaume,
des fleurs de prunier tombent

°
(p.588 :)

yûzuki ya . ume chirikakaru . koto no ue

Shiki

lune du soir –
des fleurs de prunier tombent
sur le luth

kôbai no . rakka moyuramu . uma no fun

Buson

les fleurs tombées du prunier rouge
semblent brûler
sur les crottes de cheval

akindo wo . hoeru inu ari . momo no hana

Buson

un chien aboie
après un colporteur –
pêchers en fleurs

°
(p.589 :)

(du Saikontan *
:

l’aboiement d’un chien dans un village de fleurs de pêchers;
le chant d’un coq au milieu des mûriers

* cf HAIKU, vol 1, p.74.)

kûte nete . ushi ni narabaya . momo no hana

Buson

après manger, s’endormir
et devenir un boeuf
sous les fleurs de pêcher !

°
(p.590 :)

akebono ya . koto ni tôka no . tori no koe

Kikaku

l’aube –
et la voix, par-dessus tout,
du coq des fleurs de pêcher !

(p.591 :)

l’aube –
la voix, par-dessus tout
du coq-de-combat couleur pêche !

furudera no . momo ni kome fumu . otoko kana

Bashô

près du vieux temple
des fleurs de pêcher;
un homme foulant du riz

sendô no . mim no tôsa yo . momo no hana

Shikô

fleurs de pêcher !
mais le passeur
est sourd…

°
(à suivre, p.592 -)