Posts Tagged ‘enfant’

Une mode de la détestation du haïku court :

19 mai 2011

°

en quoi
le haïku
« jusqu’à l’os »
les * « dérange »-t-il tant ?

,

le
haïku
nu

?

,

le haïku simple
le haïku extrême
le haïku sec ?

:

une branche nue
(d’où peuvent « tant » fleurir)
un vase vide
(qui peut « tant » contenir),
le bol vide
(qu’on peut alors, seulement, remplir !)

:

leur attitude me fait penser à celle de « l’érudit » occidental en visite au Japon auprès d’un maître zen qui lui présente la cérémonie du thé et ne s’arrête pas de verser avant que la tasse ne déborde amplement, pour lui signifier que son esprit (: celui de « l’érudit », évidemment), étant plein à ras bord, ne saurait plus rien absorber !

… Rions un peu !

… Il n’y a plus de place, dans l’esprit de ces « soit-disant » experts, contrairement à l’esprit tout ouvert d’un enfant, par exemple !

… Si tu fermes l’esprit à l’erreur, la vérité peut-elle jaillir ?
(: autre dicton « zen ».)

etc.
etc.

°

Vive
le haïku
nu !

°

d.(19/5/11)

* : les D.C., P.B., etc.

Publicités

poème 1973 – py

6 janvier 2011

°°°

Vitre _ child

D’un seul doigt
Il s’évada
De sa prison de buée

73

°°°

square des Batignolles

11 septembre 2009

°

la branche de l’arbre
descend en spirale
vers les pigeons
sur le gazon

°

que regarde l’enfant
de sa poussette :
moi
ou mon gâteau ?

°

(la queue de) la pie
(qui) vient picorer l’eau
puis un pigeon

°

(ceci n’est pas un haïku au pigeon :)

ce pigeon
dans le gazon
couve le temps

°

(pie et cygne :)

cette pie
descend sur ses roulettes
boire au bassin

« le » cygne noir
mine de rien
patrouille

°

(ceci est un haïku gris :)

sur la tête
du vautour gris
un pigeon gris

(square des Batignolles : au milieu du bassin, une statue de vautours dérisoires : proies des oiseaux vifs…)

°

d.(11/9/9)

square des Batignolles 25 juillet

26 juillet 2009

°

agréablement
passe dans le jardin
une femme
en robe légère

c’est fin juillet
il sent bon dans le parc
l’eau
et parfois un parfum de fleur

et la branche du gros platane
descend en spirale
– et ses chatons verts

et la lune très fine
quelque part dans le ciel

l’enfant
sur les épaules de papa

(immémorialement)

°

d.(25/7/09)

Rambouillet, 23/11/90

22 juillet 2009

°

– Où sont les enfants
maintenant qu’il fait nuit ?

: rangés
dans les bras des lumières

°
d.(Rambouillet, 23/11/90)

autocar

20 juillet 2009

°

 » avec UN enfant dans un DEUX-pièces à l’éTROIt  »

dit une dame, ce soir, dans l’autocar

°

d.(5?/96)

cri

3 juillet 2009

°

tout à coup un cri

d’enfant dans la rue –

premier juillet

°