Posts Tagged ‘éd. du tanka francophone 2011’

À propos du tanka – 2)

31 mars 2013

°

« Le Tanka mort est celui dont le sujet résulte d’une longue rêverie, au lieu d’avoir été pris dans la réalité. Je ne puis mieux faire que de le comparer à une fleur artificielle. Il n’émeut pas car il ne possède pas la vie. Le Tanka vivant est l’oeuvre du poète qui sait admirer la nature et vibrer devant elle. C’est la fleur vivante qui propage son parfum. En lui tout est vérité, fraîcheur et simplicité. » *

* Jehanne Grandjean, L’Art du tanka– Éd. EIT, 1957.
in Le livre du tanka francophone de D. Chipot; Éd. du tanka francophone, 2011.

°

Publicités

À propos du tanka – 1)

31 mars 2013

°

 » Votre expression doit venir de votre coeur. On doit sentir votre originalité et votre sincérité dans vos oeuvres. » *
 » Cette sincérité, cette vérité des faits est aussi importante que la simplicité ou la concision. » ** « Elle est essentielle au tanka puisque ce poème doit savoir émouvoir la personne qui le lit. » ***

* Hisayoshi Nagashima 21.
** Dominique Chipot.
*** Janick Belleau.

: p.188 de Le livre du tanka francophone de Dominique Chipot, éd. du Tanka francophone, 2011.

°

Et encore :

« Le tanka est le reflet du coeur. Donc il faut être sincère avec soi-même et n’employer que des phrases ou expressions personnelles. »****

**** Jehanne Grandjean 40 citant Hisayoshi Nagashima.

« Pour réussir un bon Tanka, il faut : l’enthousiasme, l’amour du travail, la persévérance et une sincérité parfaite. » ****

**** Jehanne Grandjean 32.

: p. 190, op. cit.

°