Posts Tagged ‘eau’

Haïku, etc. – Py – 7/2011 – 2/2

21 août 2011

°

au large de cette plage
atlantique française
des boules de fioul
du golfe du Mexique *

(* 21/4/2010 – Montalivet (34) 17/7/2011)

°

menu estival :
fruits de mer
au plutonium

le tour de l’homme
en combien de jours,
ces fuites radioactives ?

De l’eau
de moins
en moins ;
Privatisations

°

dans ce classeur nommé
SILENCES
aucun poème

°
(Ancien :)

dans ce bistrot
trois étudiants
ordinent

°

CHEMIN MONTANT

(d’après Renoir :
« Chemin montant dans les hautes herbes »)

CHEMIN MONTRANT (?)

°°°

soleil :

pins

lézard

: Moins il y a de mots dans le haïku, plus ils ont besoin d’espace (autour d’eux) *

Océans :

hydrocarbures

plastiques

Océans :

plutonium

césium

rien à dire,
un canard et un nuage
flottent

°
(Loches, 31/7-2/8/11)

* :
De plus en plus (haï)courts
Haï-très-courts
Haï-les-plus-courts
Haïcourtés
Haï-minimes
Minim-haï-

°°°

Publicités

Tu Long (14)

1 mars 2010

 » L’eau se tarit, les nuages montent *. Taisons-nous pour contempler le flux changeant des éléments.  »

Tu Long, p.56

* « Allusion à deux vers de Wang Wei (VIIIè s.) poète et peintre paysagiste : « Je marche jusqu’où l’eau se tarit / Et m’assieds pour voir s’élever les nuages. »

Tu Long (12)

1 mars 2010

 » L’eau qui coule et les poissons qui nagent s’oublient réciproquement, tel est le vrai cours du monde.
Le ciel qui se déploie et les nuages qui flottent ne se gênent pas les uns les autres, la nature de Bouddha est-elle ailleurs ?  »

Tu Long, p.48

de Buson

13 décembre 2009

Muramura no
negokoro fukenu
otoshi mizu

Night deepens,
And sleep in the villages;
Sounds of falling water.

La nuit grandit
Et le sommeil dans les villages –
Bruits d’eau qui tombe

Buson.

(dans HAIKU de Blyth, p.253)

de Ringai

13 décembre 2009

Kumiageru
mizu ni haru tatsu
hikari kana

In the water I draw up
Glitters the beginning
Of spring.

Dans l’eau que je tire
brille le début
du printemps

Ringai.

(dans HAIKU de Blyth, p.250)

de Buson

10 décembre 2009

Yûkaze ya
mizu aosagi no
hagi wo utsu

Avec la brise du soir
L’eau clapote contre
les pattes du héron

Buson.

(dans HAIKU de Blyth, vol.1, p.226)

de Chora

10 décembre 2009

Hiyamizu ni
senbei ni-mai
chora ga natsu

Cold water,
Two biscuits, –
Chora’s summer.

De l’eau froide,
Deux biscuits –
L’été de Chora

(dans HAIKU de Blyth, vol.1, p.222)

jog du jour d’hier

16 octobre 2009

°

l’oiseau noir
sur une branche dénudée
au-dessus de l’eau

°

d.(Sq. des Bat., 15/10/09)

Proverbe

4 octobre 2009

°

Noyer le poisson avec l’eau du bain.

°

d.(3/10/09)

square des Batignolles

11 septembre 2009

°

la branche de l’arbre
descend en spirale
vers les pigeons
sur le gazon

°

que regarde l’enfant
de sa poussette :
moi
ou mon gâteau ?

°

(la queue de) la pie
(qui) vient picorer l’eau
puis un pigeon

°

(ceci n’est pas un haïku au pigeon :)

ce pigeon
dans le gazon
couve le temps

°

(pie et cygne :)

cette pie
descend sur ses roulettes
boire au bassin

« le » cygne noir
mine de rien
patrouille

°

(ceci est un haïku gris :)

sur la tête
du vautour gris
un pigeon gris

(square des Batignolles : au milieu du bassin, une statue de vautours dérisoires : proies des oiseaux vifs…)

°

d.(11/9/9)