Posts Tagged ‘du haïbun « Le moineau »’

Haïkus du haïbun  » Le moineau » – Salim Bellen

24 mars 2011

°

L’année se termine;
serein je bois mon dernier
jus de mandarine

Je me suis couché
dans le hamac; une sieste
avant le haïku

( : p.125)

La corde à sauter
de l’enfant sur la terrasse;
moi dans le hamac

Tiens elle a bougé
cette peluche en voiture !
C’est un chiwawa

J’allume au vestiaire
l’araignée n’a pas bougé
je ressors sans bruit

Assise en seiza *
ses lèvres remuent; ses yeux
regardent le vide

* seiza : posture les jambes jointes, assis sur la plante des pieds, un orteil sur l’autre. (n.d.a.)

Ouvrage à l’aiguille;
viens, dit-elle à la pelote.
La chatte se lève

Je ne suis plus seul,
je m’assieds
face au pin

les pigeons s’envolent
faisant voler la poussière
au terrain de jeu

Le soir est tombé;
la femme habillée de noir
fouille dans les cendres

(p.126)

L’An Neuf dans deux jours;
sous le petit pont, un homme
urine au cloaque

Va-t-il l’embrasser ?
l’homme au cou de la passante
arrache la chaîne

Au creux de la main
un oeuf fraîchement pondu
encore tout tiède

(: p.127)

Le trente décembre
le moineau perdu de vue
rentre à la cuisine

(: p.128)

°

S. Bellen, samedi 30 décembre (2006)