Posts Tagged ‘coucou’

40 HAIKU d’été – Blyth – p.778-790

14 mai 2011

°
(p.778 :)

hototogisu . hae mushimera mo . yokku kike

Issa

le coucou, ah !
Prêtez l’oreille, misérables mouches
et vous autres rampants !

hototogisu . naku ya hibari to . jûmonji

Kyorai

alouette et coucou
forment une croix
de leurs chants

sennin wa hito . kankodori wa . tori nari keri

Buson

les ermites sont des êtres humains
le kankodori *
est un oiseau

* « coucou de l’Himalaya »

°
(p.779 :)

kankodori . ki no mata yori . umareken

Buson

le coucou
est né, je suppose,
de la fourche d’un arbre

nani kûte . iru ka mo shirazu . kankodori

Buson

le kankodori :
de quoi vit-il ?
je n’en sais rien



muzukashiki . hato no reigi ya . kankodori

Buson

toutes les convenances
pour le pigeon,
mais pour le coucou ?

meshitsugi no . soko tataku oto ya . kankodori

Buson

le bruit de racler
le fond du pot de riz –
le kankodori

gotsugotsu to . sôzu no seki ya . kankodori

Buson

la toux sèche
de l’abbé,
et la voix du kankodori

waga suteshi . fukube ga naku ka . kankodori

Buson

la gourde que j’ai jetée
chante-t-elle ?
la voix du coucou

oya mo naku . ko mo naki koe ya . kankodori

Buson

la voix du kankodori :
sans parents,
sans enfants !

(trad. Munier :
Chante le coucou
qui n’a parents
ni enfants !)

°
(p.780 :)

yoi koe wo . hana ni kakete ya . kankodori

Issa

le kankodori :
une belle voix –
et fier d’elle !

kankodori . nakibô sôi . naku sôro

Issa

sans aucun doute
le kankodori
est un pleurnicheur !

shin-shin to . izumi wakikeri . kankodori

Shiki

le printemps
jaillit :
le coucou chante



uki ware wo . sabishigarase yo . kankodori

Bashô

ah, coucou !
dans ma tristesse,
approfondis ma solitude

°
(p.781 :)

kaze fukanu . mori no shizuku ya . kankodori

Kikaku

le vent tombe ;
l’eau goutte dans la forêt ;
un kankodori chante

(trad. Munier :
Le vent cesse
l’eau s’égoutte dans les bois
chante un coucou)

senjû no . tsukewatari nari . kankodori

Issa

laissé
par le dernier locataire –
la voix du kankodori

°
(p.782 :)

shinda nara . ore ga hi wo nake . kankodori

Issa

au jour de ma mort,
chante mon chant de mort,
ô kankodori !



kuina naku . hyôshi ni kumo ga . isogu zoyo

Issa

les nuages se dépêchent
au rythme du chant
du coq de bruyère

(trad Munier :
Les nuages accélèrent
au rythme du cri
du coq de bruyère)

kawasemi ya . mizu sunde ike no . uo fukashi

Shiki

le martin-pêcheur ;
dans l’eau claire de la mare
les poissons vont profond

°
(p.783 :)

kawasemi ya . yanagi shizuka ni . ike fukashi

Shiki

le martin-pêcheur ;
le saule est calme
la mare est profonde

shin to shite . kawasemi tobu ya . yama no ike

Shiki

tranquillité –
un martin-pêcheur vole
au-dessus du lac de montagne

kawasemi ya . nureha ni utsuru . yûhikage

Tôri

martin-pêcheur –
le soleil du soir brille
sur ses plumes mouillées

(trad. Munier :
Le martin-pêcheur –
sur ses plumes mouillées
brille le soleil du soir)

°
(p.785 :)

yûkaze ya . mizu oasagi no . hagi wo utsu

Buson

avec la brise du soir,
l’eau clapote contre
les pattes du héron

(trad. Munier :
sous la brise du soir
l’eau clapote
contre les pattes du héron)

hizakari ya . yoshikiri ni kawa no . oto mo naki

Issa

midi ;
les loriots chantent ;
la rivière coule en silence

(trad. Munier :
Il est midi
les loriots sifflent
la rivière coule en silence)

kômori ya . tori naki sato no . meshijibun

Issa

dans un village sans oiseaux
des chauves-souris volettent
à l’heure du dîner

(trad. Munier :
Chauves-souris voletant
dans un village sans oiseaux
à l’heure du repas du soir)

°
(p.786 :)

kemuri shite . kômori no yo mo . yokarikeri

Issa

avec la fumée qui s’élève,
le monde de la chauve-souris
est bon lui aussi

kômori ya . niô no ude ni . burasagaru

Issa

des chauves-souris
accrochées au bras
d’un Roi Deva

kawahori ya . mukai no nyôbô . kochi wo miru

Buson

les chauves-souris volent de-ci de-là ;
la femme de la maison là-bas
regarde par ici

kômori no . tobu oto kurashi . yabu no naka

Shiki

le son de la chauve-souris
volant dans le hallier
est sombre

(trad. Munier :
le bruit de la chauve-souris
voletant dans le fourré
est sombre)

°
(p.787 :)

niwatori ni . fumarete sodatsu . kanoko kana

Issa

le faon
fut élevé,
piétiné par les volailles

uma no ko ga . kuchi tsundasu ya . kakitsubata

Issa

le poulain
sort son museau
par-dessus les iris

haha-uma ga . ban shite nomasu . shimizu kana

Issa

la jument sur ses gardes,
le poulain boit
l’eau claire

°
(p.788 :)

ôneko no . dosari to netaru . uchiwa kana

Issa

affalé sur le ventilateur
le gros chat
endormi

tobibeta no . nomi no kawaisa . masarikeri

Issa

la puce
qui ne saute pas bien
est d’autant plus charmante !

ukibito no . tabi ni mo narae . kiso no hae

Bashô

mouches de Kiso,
écoutez le récit de voyage
de ce vagabond accablé !

°
(p.789 :)

nomi no ato . kazoe nagara ni . soeji kana

Issa

donnant le sein au lit,
la mère compte
les piqûres de puces

nomi no ato . sore mo wakaki wa . utsukushiki

Issa

même une morsure de puce
quand elle est jeune
est belle !

°
(p.790 :)

tobu na nomi . sore sore soko wa . sumidagawa

Issa

ô puce,
quoi que tu fasses, ne saute pas :
par-là c’est la rivière Sumida !

nomidomo ni . matsushima misete . nogasu zoyo

Issa

puces, maintenant
vous allez voir Matsushima –
puis, ouste !

semaku tomo . iza tobinarae . io no nomi

Issa

ma cabane est si petite,
mais je vous en prie, puces,
exercez-vous à sauter !

°
(p.791-, à suivre…)

Publicités

11 HAIKU d’été – Blyth – p.774-777

13 mai 2011

°
(p.774 :)

kore de koso . on hototogisu . matsu ni tsuki

Issa

la lune dans le pin
avec le coucou,
ah, quelle merveille !

hototogisu . hitsugi wo tsukamu . kumoma yori

Buson

un coucou
attaquant le cercueil
d’entre les nuages

ware nare wo . matsu koto hisashi . hototogisu

Issa

Si longtemps
je t’ai attendu,
ô, hototogisu !

°
(p.775 :)

ika-uri no koe . magirawashi . hototogisu

Bashô

la voix du vendeur de seiches
se mêle à celle
du coucou

hashitanaki . nyôju no kusame ya . hototogisu

Buson

l’éternuement vulgaire
d’une servante du palais –
le coucou chanta

hototogisu . uta yomu yûjo . kikoyu nari

Buson

tandis qu’un(e) courtisan(e)
composait un waka,
le coucou !

°
(p.776 :)

hototogisu . naku ya kosui no . sasa nigori

Jôsô

un coucou chante ;
les eaux du lac
sont légèrement boueuses



hototogisu . kyô ni kagirite . dare no nashi

Shôhaku

un coucou appelle,
mais aujourd’hui, seulement aujourd’hui
il n’y a personne

°
(p.777 :)

kyô nite mo . kyô natsukashi ya . hototogisu

Bashô

je suis à Kyôto,
mais à la voix du coucou,
je me languis de Kyôto

sono ato wa . meido de kikan . hototogisu

(anonyme)

ah, hototogisu,
j’entendrai la fin de ta chanson
dans l’au-delà

kyôdai ga . kao miawasu ya . hototogisu

Kyorai

un coucou appela ;
les deux frères se tournèrent
pour se regarder

°
(p.778- : à suivre…)

de Buson

16 décembre 2009

Se no hikuki
uma ni noru hi no
kasumi kana

One day
Riding on a short-legged horse,
In the haze.

Un jour,
chevauchant un cheval court-sur-pattes
dans la brume

°

Yamadera ya
tsuki-zokonai no
kane kasumu

A mountain temple;
The sound of the bell struck fumblingly,
Vanishing in the haze.

Temple de montagne –
Le son de la cloche frappée maladroitement
s’évanouit dans la brume

°

Hikuki ki ni
uguisu naku ya
hiru sagari

Noon is past;
The uguisu
Sings on a low tree.

Midi passé;
Le coucou chante
sur un arbre bas

Buson

(dans HAIKU de Blyth, p.261-2)

coucou pigeon

22 octobre 2009

°

coucou
fit-il au pigeon
qui l’accompagna

°

d.(22/10/09)