Posts Tagged ‘ciel’

dimanche d’automne 82

19 juillet 2009

°

Une fois les fusils tus

et les voitures,

il écoute

il regarde

tomber les feuilles

Lente pluie des feuilles sur l’eau

Tout en haut des arbres

font-elles signe

qu’elles vont tomber ?

Lent ballet des feuilles sur l’eau

leurs directions diverses

Tombant

forment un dernier cercle

– dernier cortège –

vers quel pèlerinage ?

Tous différents esquifs

vaisseaux épars

Mourir c’est muer

Un coup de vent

le ciel se précipite –

L’oeil à la pêche

°

d.(Pont-aux-Moines, dim. 31 octobre 82)

Publicités

auto-portrait 1969

19 juillet 2009

°

Je machine à écrire

je rêve sans mesure

Je hautboïse

je notes et mesures

Je photo

je cinéma

Je ciel

j’arbuste

°

d.(11/69)

quatre lunes

18 juillet 2009

°

la lune si mince

couchée

dans son berceau d’étoiles

(ciel de lit)

(69)

°

la lune grossit

tout le ciel l’entoure

°

la lune

écarte ses jupes

ce soir

(putain magnifique)

8/2/75

°

la lune battait son plein

seul lampion

de la fête

sur le pont des Arts

désert

(lundi soir, 10/6/91, vers minuit)

d.

°

nuage – J-P. Gilson

18 juillet 2009

D’après « Photographies d’Écosse » de J-P. Gilson :

°

1)

le bateau

s’est arrêté

dans la photo

– son sillage aussi –

L’oeil du spectateur

est calme

(« Kyle of Durness »)

°

2)

Ici

ou là

un mouton

écossais

ponctue le paysage

Un nuage

effiloche le ciel

(« Dundonnel » + « Loch Lurgainn »)

°

d.(10/1/92)

nuage – Magritte

18 juillet 2009

°

un nuage

dessinait

une bouche

au ciel

Magritte fugitif

°

d.(8/9/93)

(Plage de Ste-Barbe, St-Jean-de-Luz)

D’après la position des étoiles peintes par Vincent – (30/7/03)

27 juin 2009

le 13 juillet 1889

à 21 h 08

Van Gogh peint son  » Paysage nocturne au lever de la lune  »

°

Des pétards éclatent un peu

partout dans le ciel de Paris

°

(30/7/03)

de René Guilleré (1871-1931)

4 décembre 2008

extrait de son ouvrage posthume : Funiculaire, 1933 :

« Après qu’il a contemplé les choses, le Japonais contemple encore l’absence des choses. L’artiste ne peint pas l’oiseau, il peint l’aile, il ne peint pas l’aile, le vol, pas le vol, mais le vide laissé dans le ciel par l’oiseau qui s’est envolé »

(: sur le site de la peintre Caroline Tokar qui a exposé dernièrement au centre culturel japonais Hattori, à Paris.)

Ryôkan

29 septembre 2008

Les  cerisiers que l’on voit entre les collines

sont peut-être en fleur –

Dans le ciel,

des nuages blancs.

 

: Ryôkan

 in : Dominique Blain : Ryôkan L’oublié du monde, éd. Les Deux Océans, 2007, p. 58