Posts Tagged ‘Chikuro’

Poèmes de mort japonais – C –

30 juin 2011

°
CHIBOKU
(meurt le 28è jour du 5è mois de 1740, à 44 ans)

le cours d’eau
est frais – galets
sous les pieds

°
CHIKURO
(meurt le 23 mars 1895, à 71 ans)

papillons en vol :
la fin du voyage –
Suma Akashi

Suma, une région de Kobe, le long de la côte de la baie d’Osaka.
Akashi, une ville proche, et le nom d’un détroit donnant sur la baie. L’endroit est célèbre pour la beauté de son paysage.

°
CHIRI
(meurt le 18è jour du 7è mois de 1716, à 69 ans)

premières moissons :
mon oreiller relevé
j’avale riz et thé

Chiri mourut en automne, pendant la moisson du riz
Chagayu est un gruau fait de riz, de thé vert et de sel.
takamakura, « haut oreiller », se réfère métaphoriquement à un sommeil paisible, libre des soucis de ce monde.

°
CHIRI
(meurt le 17 septembre 1917, à 16 ans)

Festival des Morts
Combien de temps peut-il durer ?
Les lanternes haut perchées

Il semble que par « lanternes haut perchées », la poétesse avait à l’esprit les lumières accrochées dans l’entrée, lors du Festival de Bon, qui avait eu lieu quelques mois avant sa mort.

°
CHIRIN
(meurt le 24è jour du 12è mois de 1794, à 60 ans)

sur terre comme au ciel
nul grain de poussière –
neige sur les collines basses

°
CHIYOJO
(meurt le 19è jour du 1er mois de 1746, après 20 ans)

un faon gambade
dans le champ – je mets ma nouvelle
robe de printemps

Chiyojo fait un jeu de mots sur kanoko, qui signifie littéralement un faon, mais qui se réfère aussi à un motif à pois blancs sur un kimono, qu’elle portait peut-être cette annéee-là.

°
CHOGO
(meurt le 3è jour du 9è mois de 1806, à 45 ans)

les gens me manquent
puis je les déteste :
fin de l’automne

°
CHOHA
(meurt en 1740, à 36 ans)

un océan en furie
jeté du pont –
un bloc de glace

°
CHOKO
(meurt le 2è jour du 10è mois de 1731, à 46 ans)

je ne verrai pas cette scène finale
jusqu’au bout – mon rêve
s’effiloche

Choko vécut le printemps, l’été, l’automne de sa dernière année, mourant au deuxième jour de l’hiver. On peut aussi comprendre « cette scène finale » à la lumière d’une croyance, selon laquelle l’homme a reçu le don de 50 ans à vivre. Choko ne réussit pas à atteindre de quatre ans cette espérance de vie attribuée

°
CHORI
(meurt le 19è jour du 10è mois de 1768, à 39 ans)

les feuilles ne tombent jamais
en vain – tout alentour
les cloches sonnent

°
CHOSHI
(meurt le 25è jour du 8è mois de 1768, à 51 ans.)

sur son chemin de l’ouest,
vers le paradis –
un oiseau migrateur

°
CHOWA
(meurt le 17è jour du 10è mois de 1715, à 78 ans)

Ceci est un poème
que les gens ne se disputent pas –
vents de l’hiver

°
(à suivre… D.)