Posts Tagged ‘Bouddhistes’

Haïku, poésie du zen

12 novembre 2008

, éd. Picquier, 2004

p.6 :

« Le moins l’emporte sur le plus » – voilà une affirmation dont le bien-fondé n’a pas toujours été reconnu en Occident. »

« Le haïku se situe naturellement dans cette poétique du moins qui l’emporte sur le plus. »

« Bouddhistes ou non, les écrivains chinois traçaient en effet de multiples parallèles entre la poésie et le Zen. »

« Il semblerait que les bouddhistes des premiers temps eussent voulu proposer comme nouveau modèle d’inspiration le sentiment exacerbé de la réalité tel qu’il surgit dans le cadre de la méditation. Ce qui bénéficia à l’ensemble de la poésie extrême orientale – et tout particulièrement au haïku. »

« Il n’est pas illégitime de mettre l’accent sur la dimension  réaliste du haïku, notamment lorsque l’observation clairvoyante de la vie quotidienne – si caractéristique d’un Bashô – transcende la dimension plus courtoise dévolue à la poésie d’autrefois. Et si, comme l’affirme un vieux dicton zen, « puiser de l’eau et porter du bois » sont les gestes mêmes par lesquels se manifeste le surnaturel, nous pouvons croire que cette vérité a trouvé sa plus parfaite réalisation poétique avec l’émergence du haïku. »

: T.H. Barrett, Professeur à l’Université de Londres.

Publicités