Posts Tagged ‘août’

Le 25 août (01)

28 décembre 2009

°

champ en pente :
deux arbres en son milieu
le retiennent

°

tétines ballottantes
cinq vaches
à l’ombre d’un arbre

°

auréoles noircies
les tournesols
penchent la tête

°

âne sciant
le silence de l’après-midi

(- ou du matin)

°

le tabac charreté,
deux blonds papillons
– la fin de l’août

°

une fin de l’août :
mouches dans l’habitacle
de ma voiture

°

deux pommes accolées
au soleil
sur la route

°

barbelé en lasso,
la clôture ouverte
sur le labour

°

pommier
jonchant son pied,
la route —
rondeurs de l’août

°

Quel cueilleur d’infini
viendra
goûter la pomme ?

°

inutiles boules
mûres à souhait
dans le chemin vide

°

productrice abondante
, ses enfants
gâchés

°

Vous, les tout-petits de la terre,
rassasiez-vous
de ces pommes délaissées

°

sur la branche cassée (du pommier)
le houblon (grimpé)
fleurit

°°

d. (25/8/01)

Publicités

Le matin du 24 août.

28 décembre 2009

°°

Mouches et guêpes
tôt
sur les pommes écrasées de la route

°

sortant du brouillard éclatant,
quelques cimes d’arbres
, un mont *
, un taon …

* le Puy d’Issolu

°

moutons en file indienne
sur le chemin
s’enfonçant dans le brouillard de la vallée

°

Les arbres naissent
du brouillard qui s’estompe
– la vallée au matin

°

juste sous le tapis de brume
le serpent de l’autorail
de huit heures

°

Le relief émerge
quand la brume s’estompe
– un coup de fusil

°

traquant les mots
chasseur tôt levé
– le chien du stylo

°

la vallée naît ce matin –
la terre aspire
la blanche brume

°

les façades des maisons
naissent çà et là
– des moutons bêlent

°

Les arbres naissent
grattant la brume –
apparemment les oiseaux ont bien dormi

°

De la vallée s’élève un dirigeable
que le soleil pousse par-dessus
le blanc de la brume

°

dernier été du Lot
la pente s’ouvre
vers la vallée qui se libère

°

le mystère se dévoile –
le blanc chassé
, soleil.

°

Renaît la vallée
telle qu’elle est connue
du flanc du causse

°

au matin
dénombrer
les phénomènes

°

au matin
pêcher ses mots
dans une goutte de rosée

°

coton qui s’effiloche
la plaine nettoie …

°

Du maquillage de la nuit
le coton de la brume …

°

Le charme se rompt-il ?
la brume se dissipe
– rosées au soleil

°

brume effilochée
la plaine se retrouve
– échos d’oiseaux

°°

d. (Bonard, Lot, 24/8/01)

jog du 19 août

27 août 2009

°

jog du 19 août
le chien dans la fontaine
les fourmis sur une pomme

°

d.(Castillon, 19/8/09)