Posts Tagged ‘A. Caeiro’

« L’a-pensée » d’A. Caeiro (F.Pessoa) 6

30 juin 2010

°

« Quand je fais attention, je ne prends pas plaisir : je vois. »

(p.116)

« Voir en réussissant à me dispenser de tout sauf de ce qui est vu.
Telle est la science du voir, qui n’en est pas une. »

(p.117)

« Telle a toujours été ma vie, et
Telle je désire qu’elle soit toujours –
Je vais où le vent m’emporte et je ne me
Sens pas penser. »

(p. 117)

« Je m’enveloppe dans une couverture et je ne pense pas, fût-ce à penser.
Je ressens un plaisir tout animal et vaguement je pense, »

(p.120)

« Tant que je marche sur la route avant le tournant,
Je me contente de regarder la route avant le tournant,
Puisque je n’en puis voir autre chose. »

« N’ayons cure que du lieu où nous sommes.
Il est assez de beauté dans le fait d’être ici et nulle part ailleurs.
S’il y a quelqu’un au-delà du tournant de la route,
Ceux qui s’inquiètent de ce qu’il y a par-delà le tournant de la route,
C’est cela qui pour eux est la route.
Si nous devons y parvenir, en y parvenant nous saurons.
Pour l’instant nous savons seulement que nous n’y sommes pas.
Il n’est ici que la route avant le tournant, et avant le tournant
Il y a la route sans aucun tournant. »

p.119-120 de Poèmes païens Points n° 1651, C. Bourgois éd., 1989.

Publicités

« L’a-pensée » d’A. Caeiro (F. Pessoa) 5

30 juin 2010

°

« tout le monde aime les fleurs parce qu’elles sont belles, et pour moi c’est différent.
Et tout le monde aime les arbres parce qu’ils sont verts et donnent de l’ombre, mais pas moi.
Moi j’aime les fleurs parce qu’elles sont fleurs, directement.
Moi j’aime les arbres parce qu’ils sont arbres, sans ma pensée. »

p.114-5 de Poèmes païens Points n° 1651, C. Bourgois éd., 1989.

 » L’ a-pensée  » d’A. Caeiro (F. Pessoa) 4

30 juin 2010

°

 » L’eau chuinte dans la cruche que je porte à mes lèvres.
 » C’est un bruit frais » me dit quelqu’un qui n’en boit pas.
Je souris. Le bruit n’est que le bruit d’un chuintement.
Je bois l’eau sans rien entendre avec ma gorge.  »

p.114 de Poèmes païens Points n° 1651, C. Bourgois éd., 1989.