Posts Tagged ‘(2)’

‘Passagère du silence’ de Fabienne Verdier – 2)

6 juillet 2013

« Il faut te nourrir des vies qui t’entourent. Elles provoqueront des émotions et des perceptions de plus en plus riches et variées. Le peintre, au cours de son existence, se construit une banque de données psychiques à partir de sa connivence avec le monde. C’est ce qu’il restitue dans son trait. Un jour, de cette banque de données naîtra naturellement, en un geste spontané, un acte créatif. » (p.114)

« Retrouver la sérénité primordiale. »

« découvrir l’infini du paysage dans le néant »

« saisir le vivant de chaque chose »

« un coup de pinceau qui n’est pas empreint de vie, et ta composition meurt. »

« l’attitude du vide de l’esprit face au papier. » (p.118)

« Si tu veux travailler les perceptions infinies (…) il faut une attitude d’humilité, de transparence. »

« … avant de venir, tu devais faire le vide en toi. C’est le vide qui nourrira ton futur tableau. C’est de ce terrain vierge que naîtra l’intention et la pensée jaillira, comme une étincelle limpide au moment où je te passerai le pinceau. Si tu y penses avant, tu n’es plus dans l’instant; tu seras forcément perturbée. » (Huang Yuan) (p.118)

« gardant à l’esprit l’unité fondamentale »

°°°

: Fabienne Verdier, in ‘Passagère du silence’, éd. Albin Michel.

Haiku : A Poet’s Guide – Lee Gurga – (2)

21 août 2011

Une Invitation au Haiku

« Le haïku nous emmène dans des royaumes que la pensée ne peut pas atteindre. » Robert Spiess, Spéculations pour le 1er Janvier

Ne serait-ce pas grandiose, si une sorte de poésie pouvait être écrite n’importe où, n’importe quand, par n’importe qui ? Une sorte de poésie que les enfants pourraient apprécier et que même des poètes accomplis mettraient cependant des années à maîtriser ? Une poésie avec le seul but de nous faire prendre conscience des cadeaux simples et des joies quotidiennes de la vie ? Un antidote à l’ironie, au consumérisme et au narcissisme ? Une sorte de poésie par laquelle les meilleurs journaux inviteraient tous les travaux remarquables, indépendamment de qui l’écrivain connaîtrait ou pas ?
Voici : le haïku est cette sorte de poésie. Le haïku est un genre de poésie qui jouit d’une longue tradition et a évolué au vingtième siècle en un genre vital internationalement. Le haïku a une forme unique et participe aux esthétiques du grand art. Il peut changer notre manière de voir et de penser. Il peut même changer notre manière de vivre.
[…]

Haiku : A Poet’s Guide est le fruit de plus de trente ans d’études et de quinze ans de pratique. Il se destine aux débutants de poésie, aux poètes qui voudraient relever le challenge du haïku, et aux poètes de haïku qui savent, comme moi, que nous sommes toujours des débutants à qui l’on a besoin de rappeler les bases de notre art.
Dans ce livre, vous apprendrez ce qu’est le haïku, et ce qu’il n’est pas. On pense souvent à tort que le haïku est une forme : 17 syllabes, arrangées sur 3 lignes de cinq, sept et cinq syllabes. En fait, le haïku moderne se présente sous de nombreuses formes, et on rencontre dans le haïku actuel assez peu fréquemment cet arrangement particulier de syllabes et de lignes. Plus fondamentalement que pour sa forme […], le haïku est imprégné d’un jeu de pricipes esthétiques et d’une manière très spéciale de voir le monde. Vous verrez comment le haïku, enraciné dans la culture japonaise, fleurit en tant que langage poétique global universel. Des traductions des haïku japonais classiques partagent maintenant les rayons des librairies avec des anthologies et des recueils personnels de haïku écrits en d’autres langues, plus notablement l’anglais. Vous aborderez l’art du haïku : son langage, ses figures de rhétorique, et sa stance. Vous apprendrez les techniques pratiques d’écriture du haïku, les aptitudes qui vous aideront à traduire vos expériences en poèmes. Vous apprendrez également l’importance de savoir comment lire les haïku. Ainsi formés, vous recevrez des instructions détaillées sur le comment de l’édition de vos poèmes et confronterez des bons et de mauvais exemples. On vous invitera à explorer d’autres arts relatés au haïku, tel que le senryû, les strophes enchaînées, la prose de haïku et la peinture. Si vous êtes enclins à la théorie, vous pourrez vous aventurer dans la théorie et l’esthétique grâce aux enseignements du maître classique Bashô Matsuo ; du grand réformateur du haïku Shiki Masaoka ; et du critique postmoderne français Roland Barthes. Finalement vous aurez un aperçu du futur du haïku en anglais.

(à suivre : « Une Note sur le Texte » et « Remerciements ».)