« Une Histoire du Haïku » : Blyth – 9) Les 10 disciples de Bashô : Ransetsu, Kyorai :

(p.139) :

RANSETSU (1654-1707) :

Le grain de riz

collé à mon visage

je l’ai donné à une mouche

Son jisei :

Une feuille tombe,

Totsu ! Une autre feuille tombe,

portée par le vent

Le jeune bambou

dénude une épaule

galamment

Une limace

rampe, brillante

sur les vieux « greaves »

Chaque matin

secouant les lucioles

en secouant le manteau de pluie en paille

gouttes de rosée,

marchez autour des tiges d’herbes

et profitez-en !

Capable de prendre soin

de lui-même,

le melon

Sans bruit,

mangeant les pousses de riz,

le mille-pattes

°

KYORAI (1651-1704) :

Un champ de grenouilles

coasse un moment

puis se tait

Un seul messager

est introduit dans la chambre d’amis –

le froid !

Même dans ma ville natale

ô, oiseaux de passage,

ce n’est que le sommeil d’un voyageur !

Désolation hivernale ;

Epions à travers les arbres

le manoir à vendre

La lune qui reste à l’aube ;

un seul côté de la voile reçoit

la rafale de pluie

Le froid !

Trop difficile de regarder

vers la lune croissante !

Hélas !

la lumière de la luciole

s’éteint dans la main

: Ecrit quand sa soeur Chiné mourut.

Le poème de mort de Chiné :

Comme elle luit facilement,

comme elle s’éteint facilement,

la luciole !

Revenant d’un enterrement –

par une telle nuit

j’admirai la lune

°

(A suivre : Jôsô, Sampû, Kyoroku.)

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :