« Une histoire du haïku » : R.H. Blyth – 1)

P. 43 :

« Une tradition voudrait que le premier hokku à devenir indépendant du renga soit celui-ci, de l’Empereur Horikawa (1087-1107), dans le Tsukubashû :

Le flûtiste « Kuro-otoko » *

joua de la flûte

près du kurodo **

* « kuro-otoko » signifie : « l’homme noir ».

** : une partie du Palais, près de la cuisine. »

« On ne sait pas quand on commença à écrire des haïkus, probablement du temps de l’Empereur Gotoba.

Exemples de haïkus très anciens :

L’orage

poursuit 

les fleurs qui s’éparpillent

: Fujiwara Saide (1162-1241).

Une éclaircie dans les nuages

d’où tombe la neige

sur les monts lointains

: Senjun. »

P. 45 :

Deux poètes : Sôkan (1465-1553) et Moritake (1473-1549) furent à l’origine du haïkaï renga, qui constituait l’origine immédiate du haïku.

Haikai signifie « badin » et « joueur », pas solennel ni sérieux.

°

(A suivre :)

Sôgi :

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :