A propos du « prescriptivisme conservateur »

« Les gens instruits, par définition, ont acquis une maîtrise de la langue standard de leur temps, surtout la norme écrite, et sont souvent profondément réticents à l’idée d’accepter des changements dans la langue avec laquelle ils ont grandi et qu’ils ont apprise à l’école.

(…)

Ceux qui rejettent les changements et les critiquent finissent par mourir, et les seules personnes qui restent sont celles ayant grandi avec les nouvelles formes et les considèrent comme normales

(…)

Eux aussi mourront et laisseront la place à la nouvelle génération qui accepte déjà d’autres innovations. Et cela continuera indéfiniment.

(…)

Le prescriptivisme, au pire, n’est rien d’autre qu’une marque d’hostilité face à l’inconnu. »

in : La linguistique, par R.L. Trask & B. Mayblin; Ed. EDP Sciences, 2017, pp. 91-2.

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :