Compte-rendu du 114ème kukaï de Paris

En présence de 17 personnes (dont quatre « nouvelles » : Corinne, Marine, André, Serge), 32 haïkus ont été échangés. 24 ont obtenu une ou plusieurs voix.

Avec 5 voix :

vent de l’aube

des ondes de silence glissent

sur l’étang… *

: Philippe Bréham.

* : dans la baie de Talloires, sur le lac d’Annecy.

°

Avec 4 voix :

décrue –

elle chasse la mouche

avec son soutien-gorge

: Valérie Rivoallon;

lune de miel *

couper en deux

le premier melon

: Eléonore Nickolay.

* = également, nom d’une sorte de melons

°

Avec 3 voix :

Pots restés vides

au bord de la fenêtre

– Une abeille hésite

: Corinne Fy;

Quand la vie s’achève

au plus près du coeur –

les coquelicots

: Catherine Noguès;

soir orangé

dans le pin parasol

un roucoulement

: Cécile Duteil.

°

Avec 2 voix :

Arbres clowns

quand titubent les branches

le rire du vent

: Nicolas Lemarin;

bureau de vote –

dehors sur le parvis

d’autres pigeons

: Ben Coudert;

Checkpoint Charlie

il vend les cailloux du mur

en chocolat

: Philippe Gaillard;

Des herbes folles

cachent la vieille tombe

la croix dépasse

: Nicolas Lemarin;

Fente sur le mur

Au coeur de mon père aussi

une zébrure

: Monique Leroux Serres;

Heure de la criée –

Avant les pêcheurs

Les mouettes sur le quai

: Danièle Etienne-Georgelin;

Inondation –

Jusqu’au centre-ville

Les canards en goguette

: Danièle Etienne-Georgelin;

la caissière du manège

quelles idées lui tournent

dans la tête?

: Eléonore Nickolay;

palais du Louvre –

quelque chose de sournois

dans son sourire

: Ben Coudert;

Rêves d’azur

sur les carreaux de faïence

du métro Jasmin

: Philippe Gaillard;

Sur ses épaules –

Comptant les nuages-chiens

Avec mon père

: Hiro Hata.

°

Avec 1 voix :

cour de Montreuil

un robinet et des fleurs

le royaume d’un enfant

: Jacques Quach;

cyprès immobiles

des peluches d’arbres

montent dans la lumière

: Cécile Duteil;

la feuille sèche

et son ombre

glissent sur l’étang

: Daniel Py;

Le ciel, ce drap flou

que l’on aurait secoué!

Je rêve d’ivresse

: André Orphal;

Premier printemps –

un amour * en fleurs

sur la vigne nue

: Catherine Noguès;

* = un amandier.

Rayon de soleil

Bien entouré, le réfugié

nourrit les oiseaux

: Monique Leroux Serres;

Sur le sol

l’ombre passante

d’un vol d’oiseaux

: Corinne Fy.

°

Sans voix, mais remarqué :

Quatre lézards

et un papillon –

butin de mes yeux

: Valérie Rivoallon.

°°°

Je propose que notre prochain kukaï, qui doit avoir lieu le samedi 2 juillet (à 15 h), se fasse au Parc des Buttes Chaumont. R-V devant les grilles principales de l’entrée face à la Mairie du XIXè Arrdt. En cas de mauvais temps nous nous rabattrons – comme il y a deux ans – sur le bistrot à l’angle ouest de la place, qui doit se nommer le Bonaparte, ou quelque chose d’approchant!

°°°

En attendant, j’ai été chargé par Brigitte Peltier, d’organiser un kukaï, samedi 25 juin, lors du 10è Salon des Editeurs Indépendants du Quartier Latin, qui aura lieu au Lycée Henri-IV (23 rue Clovis, Paris Vè), du 24 au 26 juin prochain, autour du haïku et des écritures du Japon. Si cela vous intéresse, vous devrez vous inscrire (et pour le Salon et pour le kukaï) auprès de Brigitte, en allant voir sur :

http://www.pippa.fr

Le kukaï aura lieu à 16h30, mais vous pourrez apprécier avec profit la musique de notre ami compositeur Renaud Gagneux, qui a écrit des pièces (brèves) autour de haïkus (de Bashô, d’Issa, de Seegan (Laurent) Mabesoone…, et ce, à partir de 16h.!

°°°

D.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :