Masaoka Shiki (1867 Matsuyama – 1902) par Makoto Ueda

in Modern Japanese Tanka, pp. 14-24 (extraits) :

En 1918, il persuada les éditeurs de « Nippon » (pour qui il travaillait depuis 1892) de lui laisser publier une série d’essais réclamant le besoin de réformer le tanka. Composa environ 2500 tankas, mais pas de recueil de son vivant.

°°°

paisiblement

le hameau dort

toutes lumières éteintes

La Rivière du Ciel

blanche au-dessus d’une bambouseraie

arbre à feuilles luxuriantes

lors d’une fête en plein air

donnant de l’ombre

à un vendeur de poissons rouges

comme l’été commence

sous un arbre

gît le Bouddha, entouré

d’éléphants,

serpents et autres

tous en pleurs

MA CHAMBRE :

rhubarbe

fleurissant dans un petit pot

à côté de

volumes de haïkus, de tankas,

dictionnaires tout autour

(RECEVANT EN CADEAU DES PIVOINES EN POT) :

placé

près de l’oreiller

de mon lit de malade

une pivoine en pot

ses fleurs oscillant un moment

PENDANT UN VOYAGE :

trèfles roses

épanouis partout dans le champ

près d’une 

mare sale

avec des canards domestiques

plongées 

dans du saké moelleux

des fleurs fanées

de glycine

reviennent à la vie

dans la maison

aucun vent ne souffle; cependant

incapables de résister

à la loi de la nature

les fleurs de prunier tombent

°°°

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :