Ishikawa Takuboku (Kudô Hajime)(1886-1912) par Makoto Ueda

in Modern Japanese Tanka, pp. 49-60 (Extraits) :

Ishikawa Takuboku (Kudô Hajime)(h)(1886-1912) :

« La poésie doit être un journal honnête » (dit-il). « Il en découle qu’elle doit être fragmentaire – elle ne doit pas avoir d’unité. »

°°°

juste pour m’amuser

je mets ma mère sur mon dos

 

elle pèse si

peu que je me mets à pleurer

 

et ne peux pas faire trois pas

°°
des jeunes filles

m’entendant gémir ainsi

 

diraient

 

on dirait un chien malade

hurlant à la lune

°°

miroir en main

 

je fais toutes sortes

de grimaces

qui me viennent en tête

 

quand je suis fatigué de pleurer

°°

au bord de la route

un chien émet un long

long bâillement

 

je fais pareil

 

par pure jalousie

°°

face bestiale

avec une bouche qui s’ouvre

et se ferme

 

c’est tout ce que je vois

 

de l’homme donnant une causerie

°°

comme dans l’eau

 

mon corps est submergé

de douleur

 

qui sent un peu

les oignons verts ce soir

°°

quand je respire

 

il y a quelque chose qui gémit

dans ma poitrine

 

un gémissement plus solitaire

que le vent d’automne!

°°

je ferme les yeux

 

cependant rien de rien

ne flotte dans ma tête

 

par pure solitude

je les rouvre

°°

redoutant

que ce qui est dans mon coeur

puisse être entendu

 

je retire rapidement ma poitrine

 

du stéthoscope

°°

oubliant

ma maladie un moment

 

j’essaie

de beugler comme un boeuf

 

avant que femme et enfant ne rentrent

°°°

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :