Haïkus, senryûs, etc. Py – janv. 2016

°

premier janvier

un dolicrâne

son roman *

posé sur son ventre,

elle dort

(- première sieste de janvier)

* : Rien ne s’oppose à la nuit, de D. de Vigan.

°

2 janvier :

jog de neuf minutes

dans la neige neuve

2 janvier :

premier trou

dans la première neige

°

première neige

le monde plus vide

première neige :

papa, fils et fille

boulent…

°

Aller aux sports d’ivoire

°

(« Tanka-faire », kyôka :)

ce même jour

les deux semelles

de mes running shoes

rendent l’âme

l’une après l’autre

°

Cultiver l’esprit de « c’est-rieur »

l’ex-sérieur

°

Le dieu des Chiites,

le dieu des Sunnites :

Boum année ?

°

(K. :)

Déplume,

plume ton haïku

jusqu’à l’os,

ose!

(5-7-5) :

on dirait que certains

préfèrent le moule

au gâteau

°

« Cette génération (…) est incapable de dépasser le cadre d’une réflexion autocentrée » (: à propos de l’exposition « Cosmos Intime », à la Maison de la Culture du Japon, -> 23 janv. 2016)

°

rue Charles Bassée *

la chienne de Paul

dresse une crotte

* : Fontenay-sous-Bois

°

un moucheron

hélas!

dans ma bière

°

dimanche matin de janvier

sur le balcon le sexagénaire

rafraîchit les géraniums

°

je passe devant chez Nicole lève son volet

(ou :)

je passe devant chez

Nicole

lève son volet

°

(D’après Jiho, p. 13 de Siné-Mensuel n° 49 :)

COP 21 bla

bla bla bla bla COP 22

bla bla COP 23

°

je reprends

de la cuisse

: jogging

°

Un picologue…

°

pain de nuit

la pâte rêve

°

le Père Noël

vieux de deux ans

enfin disparu

du balcon

°

corneilles …

 

°

un volet claque :

l’école de musique s’ouvre

au soleil

(du 25 janvier)

°

A l’approche

°

couic! couic !

et encore, et encore, et encore!

: haïku

°

un champ de brumes

 

°

La politnique / Le politnique

°

au-dessus de la ligne

la neige du papier

°

salon d’attente à l’hôpital :

une quasi-unanimité

de séniors à lunettes

°

Ne soyons pas pourvoyeurs (fourvoyer) de haïkus anthropocentrés!

°

un papillon –

°

du moustique

qui tue

que du requin ?

°

les mots s’assoient

sur les blancs de la nuit

°

le vent défoliant

°

j’avais abandonné mes fringues

et mes soeurs…

, des rois et des coussins…

°

ponctuant

la dispute

d’un pet final

°

(K :)

Garder équilibre

entre (la) mise en avant

et (l’)effacement du soi…

(?)

°

jour gris et pluvieux,

°

avant la minute de silence

un long chant de chaises

– banquet des séniors

(ou :)

le long bruit des (pieds de) chaises…

(ou :)

pour la minute de silence

les chaises traînent des pieds —

banquet des séniors

°

poupées délaissées

les géraniums (flétris) de janvier

°

Les agriculteurs

désespérés

se tournent vers le pape…

°

douceur de l’hiver

les fleurs du jardin

déjà au printemps

°°°

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :