« Haïkus japonais modernes » 4/8

extraits de A cage of Fireflies, de Lucien Stryk

(choix et tard. D. Py, fév. 2016)

HOSAI (1885-1926) :

jour après jour

la chair maigrit

les os grossissent

comme c’est reposant

après la crise de rage

d’écosser les pois !

ombres de papillons

tout le jour

pas un mot

minuit –

au loin

le claquement d’une porte coulissante

solitude –

mes ongles poussent,

poussent

SEIHO (1899 – ?)

Nirvana – ô combien précieux

à travers la pluie

de ce monde troublé

HAKUSEN (XXè siècle) :

Nuit – finie

enfants endormis,

bruit des vagues

MEISETSU (1847-1926) :

prêtre voyageant

disparaissant dans le brouillard,

suivi par sa cloche

équinoxe de printemps –

un mendiant, son fils

et son petit-fils

tout ce que je demande au monde,

une bouillotte –

j’ai froid !

traversant le pont

la lune claire

frappe comme un gong

ma voix

renvoyée de nouveau vers moi –

vent d’automne

soleil de printemps

des mouches vrombissent

autour de la pierre à encre

pleine lune –

hangar, étable dans l’ombre

près du prunier

labourant le champ

sous la fenêtre –

pierres, pierres, pierres.

rivière Tama

argente

la lande d’hiver

lumière du printemps

pailletant

le paon

SUIHA (1872-1946) :

vent d’automne

constant,

tapette à moustiques

Postier – à quelle hauteur

grimpera-t-il dans

les congères des montagnes ?

DAKOTSU (1885-1962) :

la mort enfin –

l’odeur des médicaments 

s’estompe

dans les narines

du cadavre,

le vent d’automne

montagne

ombrageant une montagne,

rosée sur une feuille de taro

(à suivre : Seisensui…)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :