haïkus, senryûs, etc. Py – déc. 15 – 3/3

°

sur cette plage

du 22 décembre

un galet au nom de Flora

Avant de quitter Castellar

laisser couler le galet

au fond de la fontaine

J’eus une histoire avec un galet

(passé clandestinement

d’Italie en France)…

°

Il chantait f.

Il chantait j.

°

I-fôlâtrer.

Idol-âtrer = Jeter les idoles au feu (?)

°

Dériverain

Passer au fil des mots…

°

dans l’arbre

des pigeons

à la place

des feuilles

– 24 décembre

A bare pear-tree

°

(Cimetière de l’Egalité, Millau :)

Tous les égos

au Cimetière

de l’Egalité

dans le cimetière

je ne fais que passer

de croix grise en croix grise

le signe sur la voie ferrée attenante dit :

70

Z

LM

La famille DELHEURE

en grand complet

marbré

Henri 1903-1964

et

Hélène 1908-2009

Au milieu des morts

du cimetière

je bois une bière

Au cimetière

sifflant une bière

Cimetières,

ô lieux

hautement poétiques

– Se ressourcer…

Cyprès

pour les si-loin

 

et qui s’éloignent

encore plus

peu à peu

pas à pas

 

pas à plus pas

(et) je retombe

sur la tombe

d’Emma Calvé

1858-1942

« Sur ma tombe un petit bassin où

les oiseaux viendront boire et chanter »

Mes propres morts

n’honore

guère

Tombeau des Familles

CALMES

sur une pierre

tombés

des fruits du cyprès

d’en haut

toujours vives

les fleurs artificielles

au pied du tombeau

Haut

au-dessus du cimetière

des oiseaux de proie

tournoient

patiemment

/ paisibles

patients

poubelle de cimetière

une canette

de bière

A la porte du cimetière

trois vieux amis parlent

rhumatismes

Autour du cimetière

des voisins

âgés

La rue de l’Egalité

mène au cimetière

de l’Egalité

– CQFD

Sortant

du cimetière de l’Egalité

le soleil

me pousse au dos

(24 décembre)

°

12 poissons exotiques

dans l’aquarium;

8 pensionnaires

de la maison de retraite

devant

crèche (de Noël) à l’Ehpad

Les résidents

devant l’aquarium

Pleine lune

du 24 décembre,

tout là-haut

°

« – Toi, tu ris comme une décavaillonneuse ! » *

* : maman, souvenir de jeunesse.

* = charrue conçue pour décavaillonner (= labourer dans les vignes).

°

Prenant une photo

du couchant de soleil

derrière la vitre sale du train

(- 26 décembre)

°

La concession au cimetière

de mes grands-parents maternels

caduque à Noël 2016

(Allée E, travée Ouest)

°

Beauce –

le soleil s’allonge à l’horizon

26 décembre

°

Il prit le train

de 16h53

voiture 16

place 53

– et arriva

comme prévu

à destination

°

Ouvrir / un sourire / comme une huître

(elle était) belle comme une huître…

°

Cette nuit,

« tracé le beurre » –

ce matin,

prenant la route

°

Les canons à neige

muets

– hiver noir *

(Arêches, Savoie, 27-28/12)

* / – décembre noir

°

Quand il en arriva (exactement) à :

« couvrir l’événement », *

le soleil se cacha –

(il rentra (de la terrasse))

* in : L’Analphabète qui savait compter, de J. Jonasson, Pocket 15933, 2013, p.244, l.13.

°

déplorablabla

°°°

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :