Compte-rendu du K.P. 104 du sam. 17 oct. 15 – 2/2

Ensuite, nous tînmes un kukaï « restreint », où chacun(e) proposa un seul haïku. En  voici les textes :

°

Avec huit (8) voix :

Cet autre chemin

entre les mûres et les ronces

– je l’ai déjà pris

: Françoise Lonquety.

°

Avec six (6) voix :

Des pensées blanches

déposées sur sa tombe

fleurissent en paix

: Catherine Noguès. (, une amie de Mo(nique).)

°

Avec cinq (5) voix :

j’ai pensé à toi

ce matin, un pétale

collé au carreau

: Gilles Petitdemange.

°

Avec trois (3) voix :

Au travers du voilage

l’oeil oblique du soleil

l’inévitable automne

: Roselyne Fritel (qui a souhaité le transformer en :
Soleil oblique
Au travers du voilage
L’inévitable automne
);

La luciole m’a appelée

Est-ce la métamorphose 

de toi ?

: Hiro Hata (qui nous a précisé qu’au Japon, les lucioles étaient le symbole des âmes…)

Pluie battante –

enjambant l’autoroute 

un arc-en-ciel.

: Marie-Alice Maire ;

Sur sa chemise

cette tache rouge

l’enfant soldat.

: Patrick Fetu ;

Tapis de feuilles mortes

L’éclat

De son écharpe rose

: Leila Jadid ;

Une petite plume

A l’automne de son envol

Cadeau de Mo

: Lise-Noëlle Lauras (, amie de Mo(nique)).

°

Avec deux (2) voix :

La tête dans le sable,

les yeux plongés dans l’océan

Vague de migrants

: Ben Coudert;

soir ensoleillé –

la boule d’un lampadaire

et d’un pissenlit

: Daniel Py

( Corrigé ultérieurement en : dans la lumière du soir / la boule d’un lampadaire / la boule d’un pissenlit )

°

Avec une (1) voix :

lueur de pleine lune –

les feuilles planent

silencieuses…

: Danièle Etienne-Georgelin.

°

Remarqué – et abondamment commenté :

Musiques et poèmes

Sensations délicieuses

Synthèse (har)Monique

: Thomas Coudert.
(Il a été proposé, pour ce dernier texte,  de simplifier pour la dernière ligne « (har)Monique » en « harmonique », qui aurait été probablement assez significatif…)

°°°

N.B. :

La librairie-galerie Pippa organisera, le samedi 21 novembre prochain (2015), à partir de 15 heures (jusqu’à 19 h.) dans ses locaux (25 rue du Sommerard, 75005, M° Cluny-la Sorbonne) une lecture-audition du recueil de Laurent (Seegan) Mabesoone tout récemment paru : Haïkus satiriques de Kobayashi Issa. Ouvert à tou(te)s, évidemment !

°°°

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :