Haïkus préférés (2) : H.F. Noyes – in « Abatross » 2000-2001- Extrait

°°°

« Un chrysanthème
à lui seul
éclaire le jardin assombri »

: Ion Codrescu (in « Drawings among Haiku », ed. Muntenia, Roumanie, 1992).

« Un haïku remarquable, à la fois par son atmosphère « sabi » de solitude et pour son mélange mystérieux de « yugen ». « Tout seul » a clairement une double signification. L’attention du lecteur coule entre trois éléments précieuses : les pétales que je vois luire comme un or antique, ce silence particulier du jardin assombri par la nuit, et ce sens de la solitude qui devient, aux meilleurs de nos moments-haïku, une « Union avec le tout ».

°°°

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :