L’Anthologie du Haiku – Cor van den Heuvel – 4)

°

Margaret Chula :

averse soudaine

dans le parc vide

une balançoire se balance encore

prenant congé

la neige fond

des tuiles du toit

à travers les lattes

de la porte de l’appentis

l’Everest !

°

Tom Clausen :

allant dans le même sens…

échangeant des regards avec le conducteur

du corbillard

aube –

du toit du camion du boulanger

le givre tourbillonne

le plombier

s’agenouillant dans notre douche

– se parle

brocante –

le vent tord l’étiquette

d’une garantie à vie

neige légère…

les étudiants étudient

en silence

°

Ellen Compton :

kaléidoscope

le petit bruit d’une étoile

qui se brise

°

Gerard John Conforti :

Sur la pente montagneuse

le calme des pins blancs

sous la neige qui tombe

un corbeau croasse :

dans le silence des bois

le battement de ses ailes

°

L. A. Davidson :

à mon retour

elle apporte des prunes bleues

sur un plateau blanc

la foule silencieuse

attend que la fontaine

jaillisse de nouveau

le jour s’assombrit,

personne n’est venu à la porte

et le chien aboie toujours

°

Raffael de Gruttola :

une femme endormie dans le métro

des pâquerettes cueillies

à la main

°

Mike Dillon :

après-midi de printemps

le coiffeur me fait pivoter

vers le miroir

nuit du mois d’août :

la lumière tranquille de la lampe

comme nos enfants dessinent

°

(à suivre…)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :