Haïkus, etc. Py – oct. 2014 – 1/2

°

dans le miroir

de son téléphone portable

elle peigne ses longs cheveux noirs

(voyage en RER)

°

dès la porte d’entrée franchie,

la prégnante odeur de cire

de l’escalier du pavillon musique

de l’école de la Légion d’Honneur

°

1er octobre –

le soleil de tout septembre

déborde

/

le soleil de tout septembre

déborde –

1er octobre

°

le papilon

entre dans l’octobre

en voletant

le papillon

entre dans l’octobre

(et dans Bagneux)

en voletant

°

l’appât 5/7/5 rance du haïku

°

tatouage sur chaque mollet –

un slip sombre

sous sa jupe blanche

°

de la gambolle

de la guibette !

°

Hélas, il appelle ses crottins mentaux

des haïkus

– Lui sera-t-il pardonné ?

°

au pied d’arbres roussissants

des bouquets de feuillages verts

emplastiqués

°

Réservez vos « je » à l’écriture du tanka !

Minimisez-le(s) dans le haïku !

°

cet anti-haïku (qui)

n’a gardé de l’original

que la coquille

le haïku creux, le haïku mort

– fossile ! le fossilaïku !

le haïku qui se décompose

/ le haïku en décomposition !

°

« Il » donne l’exemple de ce qu’il ne faut pas faire en haïku…

Son haïku est un coquillage *

qui donne le mal de mer !

* il est ce qui reste d’un fruit de mer sans le fruit !

sans la chair !

il nous donne des repas de coquilles d’huîtres !

/ bribes de mots agencés ad libitum : où l’on déplore toute l’inanité de cette extrémité stérile d’une langue…

coquilles de mots sèches –

Qu’on est loin de l’adéquation du monde et du mot !

un couaïcou !

– l’inutilité de mes ranting and raving about with foam on my mind, heart… !

°

ô vieil arbre,

ton tronc si tortu

qui nous abrites du soleil

d’octobre commençant

délivre-nous des abscon(s)-neries !…

Dans le square Lily Laskine

les ombres du vieil arbre *

balancent doucement

au soleil d’octobre

* on dirait un saule (aux feuilles « gondolées »..)..

au-dessus du square ° Lily Laskine *

des avions

tracent de longs traits blancs

dans le bleu d’octobre

° Porte de Champerret

* célèbre harpiste française du XXè siècle

les plumets des roseaux s’agitent

vers les nuages plus placides

dans l’octobre glorieux

°

dans certains haïkus le je s’efface

dans d’autres haïkus le je s’exalte

– antipodes

Quand on voit comment celui-ci

(qui s’est pigeonné sur rue)

malmène le haïku, on se dit,

après 11 ans de Don Pychottisme stérile,

qu’il est bien inutile de continuer à le harceler de front !

Trouvons un autre angle d’attaque !

Délaissons-le, lui, laissons-le à ses lubies déconstructivistes (!)

et orientons plutôt les autres amateurs du genre

à ne pas se fourvoyer (ainsi),

à ne pas se leurrer,

à éviter les malversations de ce faux-prophète !

Faisons la fête

à ce faux-prophète –

ou : rideau !

l’épé(e)-remptoire (?)

un élucubreur de haïkus (stériles)…

un élucubrateur

un élucubrant-leur

un faussaire en haïku

°

pleine nuit

le frigidaire

sonne

non-stop

°

A ce stade-là, ce ne sont plus des erreurs,

des manquements par rapport aux conventions qui régissent le haïku,

c’est de l’acharnement anti-haïku.

Etiemble, dans le tome IV de L’Hygiène des lettres (Gallimard, 1966), intitulait ce livre : « Poètes ou faiseurs »

Adaptons sa formule au monde du haïku

et envisageons au moins un chapitre :

« Haïkistes ou faiseurs » !

Quel est l’intérêt de triturer, de tripoter les mots ainsi, gratuitement, stérilement, et les abstraire de leur sens (du sens qu’ils forment ensemble, le sens de ce qu’ils représentent.) C’est faire du mot le doigt qu’on observe au lieu d’observer la lune (et d’employer les mots pour la montrer…)

Il joue des mots, il joue de ses doigts, il oublie que ce dont il devait parler, c’était la lune, et de la direction que devaient indiquer ses doigts, ses mots !

Ah, que nous sommes ici aux antipodes de ce que recherchaient les anciens !

Ce « poète » qui prend les mots pour la lune !

(A suivre (carnet vert 5/10/14)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :