‘Une mare cachée’ : anthologie moderne de haïku – 13/24

°

izumi no soko ni ippon no saji natsu owaru

Iijima Haruko (f) (1921-2000) Membre du groupe de haïku Taka (« Faucon »).

une cuiller
au fond de la fontaine –
l’été est parti

°

« kakute natsu hatsu » to rippukuchô ni kakite neru

Imoto Nôichi (m) (1913-1998)

« Enfin la fin de l’été »
écrit de mauvaise humeur
et puis au lit

°

shinimo no aka no hotette orinikeri

Gotô Hinao (1917-) Leader de Fûei (« Improvisation ») et membre associé du groupe Hototogisu (« Coucou »).

la chair écarlate
de nouvelles patates douces
toutes rouges de couleurs

°

me mo mimi mo ushinai gege no sagirigaki

Tomita Chôji (m) (1940-) Ancien leader du groupe de haïku Wakatake (« Jeune bambou »). Comme le poète Murakami Kijô (1865-1938), il a perdu la vue et l’audition.

la dernière répétition
sans voir ni entendre –
cherchant les mots

°

ryûtô no te o hanareyuku magiwa kana

Ochiai Suibi (1937-) Leader du groupe de haïku Ukino (« Champ flottant »).

juste au moment
où cette lanterne flottante
quitte mes mains…

°

yukisugite mune no Jizôe akari kana

Washitani Nanako (1923-) Leader du groupe de haïku Nanpû (« Vent du Sud »).

après être passée
la clarté de la fête de Jizô
reste dans mon coeur

°

shiranui o ichiretsu no musha yogirishi yo

Kawano Ryôsô (m) (1929-)

a travers le feu follet sur la mer
un seul rang de guerriers
passe en marchant

°

tômeina uo ga sora tobu yoru no aki

Fukuhara Jûô (1903-1992)

un poisson transparent
vole dans le ciel sombre –
une nuit d’automne

°

asagao no kon no kanata no tsukihi kana

Ishida Hakyô (1913-1969) (m) Fondateur du groupe de haïku Tsuru (« Grue »).

mois et jours futurs
s’étendent au-delà du sombre et du bleu
des belles-de-jour

°

shinryô ya kama no hasaki ni kusa no kuzu

Ikeda Shûsui (1933-) (m) Memre associé du groupe de haïku Seizan (« Montagne bleue »).

première fraîcheur d’automne –
sur le bord d’une faucille
une tige d’herbe

°

hachijû wa dôjo nimo nite shirofuyô

Yasome Aiko (1934-) (f) Membre associée du groupe de haïku Kari (« Chasse »).

Quatre-vingts ans
et toujours juste comme une fillette –
l’hibiscus blanc

°

sono nochi no chôjû ni Tobasôjôki

Suzuki Eiko (f) (1929-) Membre senior du group Shuntô (« Lumière de printemps »).

Depuis lors
on se souvient de Tobasôjô
par les animaux et les oiseaux

: Tobasôjô : peintre et prêtre de l’ère Heian (794-1185)

°

poppentei kosumosu afure hito afure

Yamada Mizue (1926-) Leader du groupe de haïku Mokugo (« Langage des arbres »).

de cosmos et d’invités
ma hutte-poppen est remplie
à ras bord

: « poppen » : un petit instrument de musique en verre.

°

michibata ni uru hajutô mo Kudara kana

Arima Akito (m) (1930-) Spécialiste en physique atomique, ancien président de l’Université de Tokyo et Leader du groupe de haïku Ten’i (« Providence »). Apprit le haïku avec Yamaguchi Seison (1892-1988).

les pêches blanches
vendues au bord de la route
font aussi partie
de Kudara

: Kudara : un des trois anciens royaumes de Corée. Les pêches blanches indiquent l’automne.

°

(A suivre, p. 148)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :