‘Une mare cachée’ : anthologie moderne de haïku – 4)

hôjô wa umi ni hirakete tsubaki saku

Hoshino Tsubaki (1930 – ) (f) Succéda à sa mère à la tête u groupe de haïku Tamamo (« Algue marine »).

la cellule de l’abbé
ouvre sur la mer –
fleurs de camélia

°

ochitsubaki nagare ni norazu kishi ni yoru

Tsujita Katsumi (1931 – ) A appris le haïku dans le groupe Tenrô (« Sirius ») et mène maintenant le groupe Ban (« Bannière »).

le camélia tombé
ne bouge pas avec le courant,
mais vers la plage

°

yuragi miyu hyaku no tsubaki ga sanbyaku ni

: Kyoshi.

Vus quand ils tremblent
cent camélias
deviennent trois cents

°

kyûtan no iwao no ue no ochitsubaki

Miura Yuzuru (1930 – )

un camélia tombé
sur tient sur un rocher
au milieu des rapides

°

saikoro no ichi no me akashi haru no yama

Shimada Maki (1944 – ) (f) Elle succéda à son mentor à la tête du groupe de haïku Asa (« Lin »).

tissant les rayons de lumière
de ma ville natale en fil –
ce saule blanc

°

yûchôka haru wa soboku ni hajimareri

Mizuhara Shûôshi (1892-1981) (h). Médecin, leader du groupe de haïku Ashibi (« Andromède japonais »).

Pensées –
avec une telle simplicité sans art
le printemps a commencé

°

âme ni jitsu soremo nigiwai hina no yado

Minayoshi Sôu (1902-1983) (h). Membre de l’école de haïku Hototogisu (« Coucou ») menée par Takahama Kyoshi, fondateur du groupe de haïku Yukige (« Neige fondante »).

Cet au-revoir
sous la pluie près de la Maison de Poupées
lui aussi animé

°

fundangi de fudan no kokoro momo no hana

Hosomi Ayako (1907-1997) (f) Appartint au groupe de haïku Kaze (« Vent »).

dans mes habits ordinaires
pensant des pensées ordinaires –
fleurs de pêcher

°

sangatsu no mizubz shizuka ni nigiwaeru

Kutsuwada Susumu (1923-1999) (h) Leader du groupe Shunkô (« Banlieues de printemps ») et membre associé du groupe Wakaba (« Nouvelles feuilles ») mené par Kiyosaki Toshio.

le bord de la rivière en mars
encore calme et inaperçu
commence à s’éveiller

°

hatsuhana no eda ni furetaru agito kana

Okai Shôji (1925-2001) (h) Leader du groupe de haiku Kai (« Arbre-pagode japonais »).

mon menton touchant juste
le rameau d’un cerisier
maintenant en fleur

°

yamakage ya hana no uenaru kakeraboshi

Tomita Ushio (1889-1977) (h) Disciple de Murakami Kijô (1865-1938), un membre du groupe Hototogisu (« Coucou »); et meneur du groupe Wakatake (« Jeune bambou ») pendant quelque cinquante ans.

recoin ombragé –
loin au-dessus des fleurs de cerisier
de la poussière scintillante d’étoiles

°

(A suivre : p. 44)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :