Haïkus Nucléaires

… qui auraient pu figurer (= présélectionnés) dans l’anthologie : Trente haïkus contre le nucléaire :

La chatte lèche naïve
la pluie de césium
– son poil tout mouillé

: Choupie Moysan.

Les panneaux solaires
des toits plus beaux sous
les chants des éoliennes

Ne plus pouvoir
toucher la terre, respirer l’air,
y pensez-vous ?

: Véronique Dutreix.

Fukushima –
mon coeur nucléaire pleure
des larmes radioactives

: Minh Triêt Pham.

Ici c’est ailleurs
ailleurs c’est ici –
on ne l’imagine jamais, mais
le pire
arrive
(quand même)

Chiens sauvages, oiseaux :
la vie
autour de Fukushima

Sommes-nous
radiopassifs ?

Fukushima fuit toujours –
seul un entrefilet
dans la presse

Les faisans ne craignent plus les chasseurs :
Fukushima – « L’Île du Bonheur »
2013

: Daniel Py

Terrasse empoisonnée
le toboggan de l’enfant
à l’intérieur

la femme
depuis la catastrophe
sa voix d’homme

la pomme
bourrée de césium
même goût

terrain de sport
entassés par centaines
les sacs radioactifs

remplacer la terre
à quand la contamination
de la lune ?

: Danièle Duteil.

Les prières d’enfants
s’élèvent avec des ballons
pour un ciel pur

Sidonia Pojarlieva.

Et combien de tonnes
de mensonges pour enfouir
les déchets nocifs ?

Tchernobyl bientôt
dans les meilleures agences
de voyages

Aucun barbelé
ne peut empêcher l’oiseau
de leur chier dessus

L’homme moderne
éclairé par une ampoule
de cent watts

Les vagues
sans cesse se brisent
à Fukushima

: Françoise Sarnel.

Fukushima N+3
le plus éloigné des cercles
celui de notre indifférence

Fukushima N+3
le réacteur de la centrale
ils l’appellent son coeur

: Franck Vasseur.

L’après-Fukushima –
le courage des femmes
un jour après l’autre

: Josette Pellet.

En zone interdite
avec combinaison et masque
retrouver les chats

Milieu de ma vie
demi-vie du plutonium
24000 ans

Autel de fortune
sur le givre du saké
les cendres de l’encens

: Gérard Mathern.

La mer a tout pris
sauf la rage des vivants –
sol contaminé

Première jonquille
sur le sol contaminé
la colère refoulée

Montée de la sève –
le cri muet des disparus
encore encore

: Marie-Alice Maire.

Avril-Novembre –
reconnaissance éternelle
aux liquidateurs

: Iocasta Huppen.

Tchernobyl
invisibles
les thyroïdes atrophiées

: Monique Junchat.

Essais nucléaires
vol de radionucléides
essaim atomique

: Patrick Gillet.

Jour anniversaire
du drame de Tchernobyl
~les chats moins espiègles

Après Fukushima
ne plus regarder la mer
avec la même âme

A Fukushima
les cerisiers sont en fleurs
rien n’a-t-il changé ?

Espoirs printaniers,
onze mars, vingt-six avril
et pourtant, pourtant…

: Micheline Boland.

Une friction existe
entre le nucléaire
et les humains

Que la lumière soit
et la lumière fut
de la centrale

: Liette Janelle.

Buvant à la source
je ne peux oublier
Fukushima

Pluie d’été –
même l’arc-en-ciel
a perdu son éclat

Après les images
après la peur
silence des médias

Rentrée scolaire
cartable sur le dos
masque au visage

: Lydia Padellec.

Nucléaire, de plus
en plus flottant ce monde
– se termine l’année

: Patrick Somprou.

°°°

Publicités

4 Réponses to “Haïkus Nucléaires”

  1. daniled Says:

    Il y en a de bien beaux. On se demande bien pourquoi ils n’ont pas été retenus.

  2. danielpy Says:

    Bonjour Danièle ! Une des raisons pour lesquelles ils n’ont pas été retenu est qu’il en fallait quatre par auteur, et déjà certain(e)s n’en ont obtenu que un ou deux ou trois. J’ai donc publié ici (jusqu’à nouvel ordre) les haïkus qui ont obtenu le minimum de points (= 9/12) pour y figurer… mais sans que l’auteur(e) ait le nombre minimum (éventuel) de haïkus demandés (: 4) : c’étaient les règles établies pour cette anthologie ! Désolé pour ceux/celles qui sont passé(e)s bien près ! Certain(e)s avaient les quatre haïkus requis, mais Laurent – et l’éditrice – qui tenaient à ce que seulement 15 auteurs français et 15 auteurs japonais figurent dans l’anthologie – a choisi également ceux qui lui étaient le plus facile à rendre dans sa traduction en japonais ! Donc voilà ! Amicalement, D.

  3. lisy94 Says:

    Merci Daniel !
    Marie-Alice

  4. danielpy Says:

    je trouve dommage, en effet, de laisser sous silence les haïkus qui avaient obtenu le nombre de points minimum requis pour y figurer, et donc normal que je les fasse connaître aussi à tous ! amicalement, D.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :