A propos d’Onitsura… et de « Réalité »

Onitsura (1660-1738), contemporain de Bashô (1644-1694), fut un des plus grands écrivains de haïku. Troisième fils d’un prospère brasseur de saké, il fut, dès l’âge de 16 ans, l’élève de Sôin (1604-1682), le fondateur de l’école de haïku Danrin. Il fut le professeur de Shikô (1664-1731), l’un des « Dix Sages » de Bashô. Onitsura éleva le haïkaï (qui avait décliné avant et après Bashô) du niveau d’un jeu de réunion, forme de culture de bas niveau, à un haut degré de culture (selon Cheryl Crowley). Onitsura, un peu plus jeune que Bashô, était tout aussi célèbre.  Voici son premier poème, écrit à l’âge de huit ans :

Bien que je dise / « Venez ! Venez ici ! », les lucioles / continuent de s’enfuir

°

Onitsura dit aussi (cf p. 735 de Haiku de R.H. Blyth) :

« Sans Réalité (sincérité, fidélité à la nature, vérité) il n’y a pas de haikai. »

°

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :