l’ornière du haïku verbaliste / logomachique

Evitez de tomber dans l’ornière du haïku verbaliste *, logomachique ( / logomachiste ?) **, qui se situe exactement aux antipodes de « ce que cherchaient les Anciens » (selon l’expression de Bashô : « Ne cherchez pas à imiter les anciens, recherchez ce qu’ils cherchaient ») ! :

 » Kûkai (mort en 835), moine illustre qui voyagea en Chine et en rapporta les « doctrines secrètes ». (…) Parmi les textes de grande valeur qui nous ont été transmis de lui (…) plusieurs concernent directement un thème qui pourrait se définir comme « mystique du langage ».

Il en est notamment un, intitulé Du sens des phonèmes, des graphèmes et de la réalité qu’ils expriment ( Shô-ji-jissô-gi) (…) ce qui est traité par Kûkai concerne la question générale de la capacité des signes phénoménaux à exprimer le réel. On y retrouve beaucoup d’éléments qui sous-tendent ce que Kawabata (dans son discours de réception du prix Nobel) rapporte des idées de Saigyô (grand « inspirateur » de Bashô) (…) Il ne s’agit de rien de moins que de fonder l’idée d’un lien direct entre les signes linguistiques, écrits et oraux, et la substance des choses (…) ; phonèmes, graphèmes et réalité ne font qu’un.

(…) l’affirmation de Saigyô sur la poésie en tant que « parole de vérité » (…)

la réalité, ce à quoi renvoie le langage, lequel est, sous son apparence éphémère et caduque, « parole de vérité ».

Pour reprendre les mots de Kûkai : « La voix ne se déploie pas en vain, elle exprime le nom des choses ; leur appellation se dit « lettre » et leur nom évoque une substance que l’on appelle « aspect réel ».

(: extraits de La hiéroglossie japonaise de Jean-Noël Robert, éd Collège de France / Fayard, 2012, pp. 44-5 et p. 47.)

* verbalisme : utilisation des mots pour eux-mêmes au détriment de l’idée. « Le lourd verbalisme intellectuel des philosophes de profession ! » (: R. Rolland)

** logomachie : assemblage de mots creux dans un discours, dans un raisonnement… (dans un haïku, ajouterais-je…). « La logomachie où ce(t)… enivré de mots, tombe par instants ! » (Henriot).

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :