Surréalisme et haïku ?

NOTE DE LECTURE La Passion de la méchanceté (Sur un prétendu divin marquis) de Michel Onfray, éd. Autrement, 2014.

°

(p. 102) :

« Breton et les siens vivent en présence d’objets imaginaires, aux antipodes de la réalité tangible. Perspicace comme il pouvait l’être dès qu’il quittait le terrain de la politique, Sartre affirme avec justesse que le surréalisme a pour « projet d’anéantir tout le réel » au profit d’un monde merveilleux… »

C’est ainsi que surréalisme et haïku me frappent comme étant antinomiques et donc incompatibles !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :