Yves Brayer, par Paul Guth

« Quand il rentre à son atelier, il retravaille dans la concentration. Il supprime un arbre, une maison. Il retranche pour se soumettre à son impératif de rigueur. »

: Paul Guth, à propos du peintre Yves Brayer, in Yves Brayer par Jean-Robert Delahaut, Librairie Séguier, 1988.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :