Haïkus de Salim Bellen (in UBDLA) – 89-99 –

Les mouches cheminent
sur la Voie du Milieu
aux talons des moines

Une mouche
dans le bénitier
reçoit l’extrême-onction

°°°

Chaque soir à la même heure
la salle du dojo * s’ouvre
au concert des grillons

Quand le soleil s’abaisse
les officiants se recueillent :
champs de tournesols

Les végétariens du Temple
ce jour ont mangé la poule
tuée par le chien °

° cf in Tierra de nadie, p.75.

Si je ferme la porte à l’erreur
et la fenêtre au doute
la vérité se mure

Un pas en avant
deux en arrière ;
avancez, dit le Maître

Être ou ne pas être ?
Tisane ou café ?
la question, une nuit de zazen

Sur le dos du moine
le gros chien laissa l’empreinte
des pas du Bouddha

S’asseoir, se lever, se rasseoir
sans commentaire
les moines zen

Ni droite ni gauche
dans les mains jointes ;
ni préhension

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :