Haïkus de Salim Bellen : UBDLA 67-79)

Dévêtu par l’automne
l’arbre
rougit

Il a beau jeter ses feuilles
au gré du vent d’automne;
il n’y a pas désordre

Ces feuilles d’automne au soir
remontent sur l’arbre :
étourneaux

Chaque saison, mêmes vitrines ;
mais ces couleurs de l’automne
jamais ne démodent !

Le Grand Livre de l’automne,
une lecture à la vie
qui s’effeuille

°°°

LA MOUCHE ET LE MOINE

Parfois une mouche
s’empare du dojo
et de ses occupants

Zazen * : bougera, bougera pas ?
passe-temps de la mouche
sur la tête des moines

Il y a toujours quelqu’un
chat, mouche, moine ou tarentule
qui pratique au dojo

Il arrive à la mouche
face aux moines assoupis
de corriger leur posture

S’il y avait au dojo
une mouche par pensée
quel bourdon !

Où est-elle ? se dit le moine
ne sachant que la mouche
sur sa tête est posée

Moines débattant
en sortant du dojo :
t’as vu la mouche ?

Ne bougez pas ou je tire !
dit la mouche du dojo
aux moines face au mur

°°°

(À suivre, 80-222)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :