HHaïkus inédits de Salim Bellen (UBDLA 51-58)

Se soutenant l’un l’autre
les vieux amants de la route :
le cyprès et le mur

Le petit singe
secoue le gros chien qui dort
pour jouer

Remuant vos tiges
qu’attendez-vous fleurs des champs
au bord des routes ?

Trop belle la rose
penchée sur la grille;
j’emporte son parfum

La première fleur
d’une azalée blanche
ce matin, venue au monde

Droit sur le ciel
tiré à quatre épingles
l’araucaria

Au guet, derrière la grille
cou tendu, port léger,
les papyrus

Elle s’est cassée les reins
en tombant du palmier
la palme !

°

(À suivre : « Feuilles d’automne (souvenirs de France) »)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :