UBDLA de Salim Bellen – (31-40)

Le Christ-Roi sur le dôme
serre dans sa main
le paratonnerre

De qui la protège-t-on
au carrefour
cette vierge sous verre ?

« Toutes mes condoléances »
il ne manque pas une occasion
ce mendiant devant l’église ! *

* cf : Salim Bellen, dans son recueil de haïbuns Le singe renifle en décembre, co-édition AFAH-Unicité : « Toutes mes condoléances », p.82.

À la porte de l’église
il promet ciel et terre
le vendeur de loterie

Il entra dans l’église
et baisa le pied du Christ
le vendeur de lacets

Le sourire du Bouddha
l’humanité souffrante
ne l’ôte pas

Les enfants des banlieues pauvres
tous leurs espoirs au ciel :
cerfs-volants

Des têtards par-dessus
la fange du bidonville :
cerfs-volants

La-haut sur le câble
cerf-volant entortillé ;
l’enfant perd ses ailes

Privé du lien à l’enfant
le cerf-volant libre
ne sait plus voler

°°°

(à suivre… 41… / 222)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :