Les 1012 haikai de Bashô – 258)

258) (R) – 244) (K-C.)

(Il y a, sur le portrait d’un prêtre vu de dos, un poème qui dit : « Ayant vécu avec mon dos contre le monde séculaire tout du long, je vis maintenant dans un petit hameau de montagne, portant la robe noire d’un prêtre. » Cette peinture et ce poème furent exécutés par un prêtre végétarien, Bansai. Il me manque, ainsi que la manière dont il a vécu dans une élégance poétique.)

avec un éventail rond
je veux le rafraîchir
du dos jusque sur le devant

Note (de J.R.) :

Année inconnue – été. Bansai (1621-74) fut poète, calligraphe, et érudit de littérature japonaise classique.

(Tr. K-C. :
« Avec l’éventail / je voudrais le rafraîchir / par-derrière »)

Publicités

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :