« Le cours de l’eau » : Wei Wu Wei

°

« Parmi tout ce dont on doit « se défaire » – conditionnement, connaissance, religion, science, « moi » – le plus important est peut-être l’idée que l’on vit sa propre vie. Se défaire du reste en continuant à penser que l’on vit au lieu d’être vécu serait une attitude vaine. Nous ne « choisissons » pas de naître, de vieillir, d’être bien portant ou malade, ou de mourir (…)

Si « nous » pouvons « nous défaire » de la notion infatuée et arrogante que nous « vivons notre propre vie » au lieu d’être vécus intégralement de la naissance à la mort, alors « nous » nous serons défaits de tout, non pas en détail, mais en bloc. »

Wei Wu Wei, chapitre 97 de La Voie négative, éd. de La Différence, 1977, 2011.

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :